Business

Entrée en bourse pour Linked In aujourd’hui, objectif: une valorisation à 4 milliards de dollars

Linked In met la barre haute pour son introduction en bourse et relève de 30% le prix de souscription des actions qui seront cédées au New York Stock Exchange entre 42$ et 45$, ce qui valorise l’entreprise à plus de 4 milliards de dollars (code: LNKD).

Depuis sa création en 2003, Linked In a levé 103 millions de dollars en 5 tours, tout d’abord auprès de Sequoia Capital et Josh Kopelman sur une valorisation de 15 millions de dollars!, puis Greylock Partners, Bessemer Venture Partners, Bain Capital, SAP Ventures, Goldman Sachs, et Mc Graw Hill Companies. Lors de cette IPO, son fondateur, Reid Hoffman prévoit de céder 1% de ses parts.

Linked In a eu un développement principalement organique, et n’a effectué que 3 acquisitions pour un montant de 4,99 millions de dollars, toutes ayant été réalisées dans les 10 derniers mois. Toutefois cette IPO devrait offrir à Linked In les moyens d’accélerer sa croissance, notamment au travers de nouvelles acquisitions.

De son coté, Viadeo qui prévoyait de lever des fonds en asie, vient d’annoncer le report de son introduction en bourse

Richard Menneveux

CEO & Editor in Chief@Decode Media / Pour me contacter: richard@decode.media / Pour communiquer sur FrenchWeb, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Entrée en bourse pour Linked In aujourd’hui, objectif: une valorisation à 4 milliards de dollars
Brevets télécoms: Ericsson et Samsung règlent un important litige
Bill.com rachète la startup Divvy pour 2,5 milliards de dollars afin de gérer les dépenses des PME
Facebook
Facebook: la suspension de Donald Trump relance le débat de l’auto-régulation des réseaux sociaux
Bouygues Telecom
5G: Bouygues Telecom va recevoir 350 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement
Twitter
Twitter lance une « boîte à pourboires » pour fidéliser les influenceurs
[BOOTSTRAP] Comment les entreprises qui bootstrappent s’adaptent elles à la crise?