ActualitéMarketing & CommunicationMedia

Eric Mettout et Christophe Barbier détaillent le virage collaboratif de L’Express

L’Express lançait hier la nouvelle formule de son site avec la volonté de faire disparaître le .fr lorsqu’on l’évoque. En clair, ne plus marquer de différence entre le print et le web et mettre en avant une dimension de média multicanal.

Si des réelles passerelles existent entre les rédactions papier et Internet, les rythmiques éditoriales d’un hebdomadaire et d’un site restent pourtant très différentes. L’objectif affiché est donc de faire entrer l’ensemble du titre dans une nouvelle dimension collaborative intégrée et non dans une plateforme dédiée comme l’on fait Le Monde avec Le Post et plus récemment le Nouvel Observateur avec Le Plus.

Dans cette nouvelle configuration, les moyens mis en oeuvre pour la gestion de communauté ont été renforcés mais ce sont les journalistes eux-mêmes qui sont en contact direct avec les internautes contributeurs, blogueurs, et experts. La rédaction web de L’Express compte aujourd’hui 25 journalistes pour une audience de 5M de visites/mois. En 2011, la CA du pôle nouveaux média de l’Express a réprésenté 17% du CA commercial du groupe Express Roularta

Entretien dans la nouveau studio vidéo de l’Express avec Eric Mettout, directeur éditorial web et Christophe Barbier, directeur de la rédaction.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Eric Mettout et Christophe Barbier détaillent le virage collaboratif de L’Express
Le fonds Andreessen Horowitz lance Future, son propre média dédié à la technologie
Face à Spotify, Apple se lance officiellement sur le marché du podcast payant
Allemagne: Angela Merkel inaugure le premier ordinateur quantique d’IBM en Europe
Shopify, Sequoia, Silver Lake… : les investissements se multiplient chez Stripe avant son IPO
AgTech: Hectar dispensera des formations sur l’IA aux étudiants de l’école 42
Cloud gaming: Amazon étend Luna à tous les abonnés de Prime aux États-Unis