ActualitéDistributionTech

[Etude] Zoom sur les pratiques du m-commerce en France

Portraits, usages, comportements d’achat, freins… Le cabinet Research Now vient de publier les résultats d’une étude réalisée pour le compte d’Experian Marketing Services. Véritable état des lieux de la distribution cross-canal en France, l’enquête souligne que 86% des sondés effectuent des recherches en ligne avant achat et propose également un véritable focus sur l’essor du m-commerce.

L’étude nous apprend ainsi que 16% des personnes interrogées ont déjà effectué un achat depuis leur mobile au cours des douze derniers mois. Parmi les mobinautes qui ont déjà acheté, les moins de 25 ans sont surreprésentés tandis que les plus de 55 ans sont clairement sous-représentés. Selon l’enquête, deux secteurs font figure de précurseurs en matière d’utilisation du m-commerce. Ainsi 50% des m-shoppers ont déjà acheté des biens culturels tandis que 44% ont déjà acheté des produits relevant de l’habillement sur mobile.

Malgré une démocratisation du m-commerce, l’étude s’est également penchée sur les freins de l’achat sur mobile. L’inaccessibilité à internet depuis les terminaux mobiles figure ainsi comme le premier obstacle (59%). L’enquête constate également un manque de maîtrise des fonctionnalités des mobiles par leurs utilisateurs (24%) ainsi qu’une méconnaissance de l’univers internet mobile (27%). L’ergonomie est également identifiée comme un obstacle au m-commerce. En effet, 11% des équipés mentionnent comme frein principal l’aspect inconfortable de la navigation sur mobile. Enfin, les craintes liées à la sécurité du paiement en ligne valent autant, voire plus pour le mobile que pour les ordinateurs. Ainsi, 59% des sondés déclarent ne jamais avoir acheté avec leur mobile pour des raisons de sécurité.

L’étude souligne également le rôle de vecteur d’achat que représente le mobile. En effet, 10% des répondants déclarent « avoir utilisé leur téléphone portable pour vérifier les prix en ligne et vérifier qu’ils bénéciaient de la meilleure offre possible alors qu’ils étaient en magasin sur le point de faire un achat ». Cette pratique s’observe notamment auprès des répondants âgés de 25 à 34 ans et auprès des sondés les plus aisés dont le revenu se situe entre 50 000 et 80 000 euros par an.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This