Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
/ InsidersActualité

[INSIDERS] Fabrice Sergent, dans le classement Most Creative People 2018 de Fast Company

#FrenchTouch: Fabrice Sergent, dans le classement Most Creative People 2018 de Fast Company

L’entrepreneur Fabrice Sergent, cofounder et managing partner de Bandsintown, est le seul français à l’honneur du palmarès des 100 personnalités les plus créatives du magazine américain Fast Company.

Bandsintown est une application gratuite, utilisée par plus de 38 millions d’utilisateurs en octobre 2017 dans 210 pays, destinée à rapprocher les musiciens de leurs fans, notamment en lui notifiant les concerts susceptibles de les intéresser autour d’eux.

Fabrice Sergent est un des pionniers de l’Internet français : il a cofondé le FAI Club Internet chez Lagardère dans les années 90, puis Cellfish, spécialiste de la création de contenus et éditeurs d’applications mobiles dans les années 2000.

#Nomination: Hugo Loriot, nommé managing director de fifty-five US

La « data company » – comme elle aime à se définir – fifty-five annonce la nomination d’Hugo Loriot à la direction de sa filiale américaine basée à New York.

Présent aux côtés des fondateurs de la société depuis son lancement en 2010, Hugo Loriot a contribué au renforcement de l’offre conseil média de fifty-five dont il a encore aujourd’hui la direction globale. Diplômé d’EM Lyon, Hugo Loriot est expert des nouveaux médias et des tendances de la publicité sur Internet. Il a fait ses armes chez Google en tant que Sales Operations Project Manager pour l’Europe du Sud.

Le marché américain constitue pour l’entreprise l’un des trois marchés régionaux principaux, avec l’Asie et l’Europe. fifty-five, qui réalise aujourd’hui un quart de son chiffre d’affaires à l’international, compte bien accélérer son développement aux États-Unis. Installée à Manhattan depuis septembre 2016, la société s’est appuyée sur son partenaire You & Mr Jones, pionnier et leader mondial de la Brandtech. Le bureau est aujourd’hui composé d’une quinzaine de collaborateurs – consultants et chefs de projet data. Fifty-five compte réaliser 40% de son chiffre d’affaires à l’international d’ici la fin de l’année.

fifty-five compte aujourd’hui des bureaux à Paris, Londres, Hong Kong, New York et Shanghai et propose à ses clients des prestations associant conseil, services et technologie. L’agence, fondée en 2010 par cinq anciens de Google – Nicolas Beauchesne, Alan Boydell, Mats Carduner, Arnaud Massonnie et Jean Neltner – fait partie depuis janvier 2016 du groupe de brandtech You and Mr Jones.

#Energie: alliance entre Energisme et Microsoft

Energisme et Microsoft annonce leur alliance afin de fournir une plateforme Big Data et IoT permettant aux acteurs de la performance énergétique de simplifier et d’optimiser leurs consommations.

Crédit: Shutterstock/StockStudio

Cette plateforme doit permettre de fournir aux distributeurs et exploitants du secteur de l’énergie une solution flexible clé en main pour leurs clients et d’interconnecter différentes sources de données (factures, capteurs IoT, compteurs, etc).

Celle-ci est dotée des dernières technologies Cloud sur Microsoft Azure et d’algorithmes d’intelligence artificielle. Elle embarque nativement des applicatifs métier du domaine de l’énergie et permet la mise à disposition d’applicatifs tiers grâce à un écosystème de partenaires.

Fondée en 2004, l’entreprise Energisme est spécialisée dans la gestion de l’énergie. En mars 2018, elle a levé 6 millions d’euros avec l’ambition de lancer sa solution au-delà des frontières de l’Hexagone et d’ouvrir des premiers bureaux à l’international.

#FinTech: l’Allemand N26 passe le cap du million de clients

N26 continue de gagner du terrain. La FinTech allemande, qui développe une banque mobile, a annoncé avoir franchi la barre du million de clients en Europe. A titre de comparaison, la néobanque berlinoise comptait 500 000 utilisateurs il y a seulement neuf mois. Désormais, N26 grossit au rythme de 2 500 nouveaux clients par jour. Dans le même temps, son rival britannique Revolut revendique plus de 1,5 million d’utilisateurs.

Lancée en 2015 par Valentin Stalf et Maximilian Tayenthal, la banque mobile allemande, qui promet une ouverture de compte en 8 minutes depuis un smartphone, opère dans 17 pays européens (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Slovénie…). Elle revendique désormais un volume de transactions mensuel supérieur au milliard d’euros. Pour accélérer son expansion à l’international, N26 a levé 160 millions de dollars en mars et prévoit de lancer son service au Royaume-Uni et aux États-Unis avant la fin de l’année. La néobanque vise les 5 millions de clients à l’horizon 2020.

#Officiel: Stratégies racheté par Mediaschool

Cela faisait plusieurs mois que bruissait le rachat de l’hebdomadaire emblématique Stratégies par Franck Papazian et son groupe Mediaschool. Un accord avec Marc Laufer a donc été trouvé, et devrait permettre au 36 collaborateurs de Stratégies de rester en poste. Next step la fusion avec CBNews?

#ALireAilleurs: Michel Combes, stop ou encore?

Michel Combes est aujourd’hui officiellement CEO de l’opérateur américain Sprint, en remplacement de Marcelo Claure, qui devient executive chairman. Mais le journal Kansas City Star, où se trouve le siège de Sprint dans le Missouri, s’interroge sur sa capacité à durer, dans le contexte de fusion entre Sprint et T-Mobile. Combes est arrivé chez Sprint en janvier dernier, en tant que CFO.

Toutefois, le journal américain ne s’inquiète pas outre mesure pour le devenir du Français, ancien CEO d’Alcatel Lucent, puis d’Altice NV, rappelant les primes de départ pour le moins confortables empochées à chaque occasion – 14 millions d’euros ramenés à 7,9 millions, après la bronca générale suscitée par le premier montant chez Alcatel, et 6 millions d’euros chez Altice.

D’après le Kansas City Star, qui cite Jeffrey Wlodarczak du cabinet Pivotal Research Group, le rôle de Combes se résumera à « baby-sitter le groupe jusqu’à ce que l’accord soit conclu » – une allégation battue en brèche par Combes lui-même, cherchant à illustrer son endurance en citant ses expériences chez Orange et Vodafone, chez lesquels il a passé respectivement 10 et 4 ans.

Un analyste, cité par le journal, affirme que le dirigeant français sait très bien n’avoir aucune chance de prétendre à la direction du nouveau groupe issu de la fusion – le poste de CEO étant promis à John Legere, CEO de T-Mobile. Combes aurait donc négocié en connaissance de cause et serait d’ailleurs couvert par les conditions de départ propres au changement de contrôle de la société.

Un autre observateur du marché pense que Combes pourrait revenir en Europe, rappelant que la maison-mère de T-Mobile n’est autre que Deutsche Telekom.

Le Kansas City Star n’imagine finalement Michel Combes rester en place à la tête de Sprint que dans une seule hypothèse : celle où la fusion Sprint / T-Mobile serait désapprouvée par les autorités fédérales.

C’est à lire sur le Kansas City Star.

#PropTech: EP fait l’acquisition de Kadran, le spécialiste des enchères immobilières en ligne

EP annonce l’acquisition de la start-up spécialisée dans les enchères immobilières en ligne Kadran. La start-up nantaise a été fondée par Eliott Godet et Alexandre Hottiaux, deux jeunes diplômés de l’ISEG Nantes qui travaillent depuis 2016 avec le soutien du Réseau Entreprendre, du Startup Palace, de l’accélérateur ADN Booster et du Village by Crédit Agricole.

EP est une plateforme Business & Services dédiée à l’univers de la maison et de l’immobilier et adoptée par les acteurs de la filière pour optimiser l’acquisition, la fidélisation de clients, et la création de nouveaux services.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This