ActualitéAmérique du nordBusinessIntelligence ArtificielleTech

Facebook mise sur l’intelligence artificielle pour lutter contre les suicides

Si l’intelligence artificielle fait souvent craindre un scénario dramatique digne de Terminator, elle peut aussi sauver des vies. C’est du moins l’avis de Facebook qui expérimente depuis plusieurs mois aux États-Unis un logiciel pour détecter les tendances suicidaires de ses utilisateurs. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le suicide est à l’origine de plus de 800 000 décès par an dans le monde, soit un mort toutes les 40 secondes. L’organisme estime également que le suicide est la deuxième cause de mortalité à l’échelle mondiale pour les 15-29 ans.

L’outil de Facebook repose sur une technologie d’intelligence artificielle pour repérer automatiquement les messages laissant craindre des pulsions suicidaires. Pour cela, cette technologie s’est nourrie de l’analyse de messages existants signalés comme suicidaires par les humains. Sur le réseau social, le logiciel cherche ainsi des questions, comme «Est-ce que tu vas bien ?» ou «As-tu besoin d’aide ?». Si un message est considéré comme suicidaire, le logiciel émet une alerte auprès d’employés de Facebook qui sont affectés au traitement de ces signalements.

Un déploiement mondial… sauf dans l’Union européenne

Pour éviter que l’utilisateur concerné ne passe à l’acte, Facebook lui met à disposition des ressources, comme un numéro d’assistance téléphonique ainsi que des conseils pour travers une période difficile, et lui propose d’appeler un ami de confiance. Le réseau social propose également aux amis de l’utilisateur concerné de lui venir en aide en appelant un service d’assistance pour les personnes en détresse ou en en parlant avec d’autres amis pour trouver une solution. Facebook peut même choisir de contacter directement les secours si une urgence est identifiée.

Bouton retour en haut de la page
Facebook mise sur l’intelligence artificielle pour lutter contre les suicides
Brevets télécoms: Ericsson et Samsung règlent un important litige
Bill.com rachète la startup Divvy pour 2,5 milliards de dollars afin de gérer les dépenses des PME
Facebook
Facebook: la suspension de Donald Trump relance le débat de l’auto-régulation des réseaux sociaux
Bouygues Telecom
5G: Bouygues Telecom va recevoir 350 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement
Twitter
Twitter lance une « boîte à pourboires » pour fidéliser les influenceurs
[BOOTSTRAP] Comment les entreprises qui bootstrappent s’adaptent elles à la crise?