ActualitéBusiness

Facebook teste un bouton downvote pour signaler les commentaires

Dans sa nouvelle quête « d’interactions significatives », Facebook teste un nouveau bouton qui permet de « déclasser » les commentaires. Cette information a été publiée par le site spécialisé TechCrunch et confirmée par le réseau social. D’après un représentant de l’entreprise, l’objectif est de donner aux membres une façon simple de signaler du contenu inapproprié, grossier ou trompeur.

Selon le communiqué de Facebook, il ne s’agit pourtant pas d’un bouton « Je n’aime pas » : « Nous ne testons pas un bouton Dislike. Nous explorons une fonctionnalité permettant aux gens de nous remonter leur avis sur les commentaires faits sur des pages publiques. Le test en cours concerne un petit nombre de personnes, aux États-Unis seulement. » Le test serait en cours sur 5% des utilisateurs Android aux États-Unis, selon TechCrunch.

Un bouton de signalement qui n’affecte pas le ranking

Quand l’utilisateur déclasse un commentaire par le choix de ce bouton, le commentaire en question disparaît pour l’utilisateur et un choix d’options de signalement apparaît alors : « Inapproprié », « Trompeur », « Hors-sujet ». Facebook dispose déjà d’une fonction pour masquer ou poster ou un commentaire, mais elle n’est accessible que via un menu déroulant à droite de la publication.

Ce système n’affecte toutefois pas le ranking des commentaires ou des publications concernées, contrairement au « downvote » du forum Reddit, auquel il ressemble beaucoup. Le nombre de downvotes d’une publication n’est d’ailleurs pas indiqué aux utilisateurs.

Ce test intervient dans la droite ligne des décisions récentes de Facebook. Fortement chahuté sur sa responsabilité dans la propagation des fake news, sans parler d’autres effets de bord comme le clickbait, les bulles de filtres, ou le cyber-harcèlement, le réseau social traverse une crise de conscience. Dans sa recherche d’« interactions plus riches de sens », Facebook a donc entamé une grande réforme éditoriale, dans lequel cette nouvelle fonctionnalité s’inscrit. Plus prosaïquement, elle permettra aussi à Facebook de recueillir de nouvelles datas sur le comportement de ses utilisateurs.

Tags
Plus d'infos

Carolina Tomaz

Computer Girl depuis 2000. Stratégie numérique, innovation, direction éditoriale. Spécialisée en médias, TV et internets. Chief Content Officer Decode Media

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer