ActualitéBusinessFinTechInvestissementsLes levées de fonds

FinTech: après le Brexit, Starling Bank lève 71 millions d’euros pour enfin s’étendre en Europe

Starling Bank lève 60 millions de livres sterling, soit près de 71 millions d’euros auprès de Merian Global Investors et du groupe JTC, tous deux des investisseurs historiques de la néobanque. Cette levée de fonds porterait le financement total de l’entreprise à 323 millions de livres.

Lancé en 2014 par Anne Boden, ex-COO de la banque irlandaise Allied Irish Banks (AIB), Starling Bank a développé une application mobile proposant divers services bancaires, à destination des particuliers comme des entreprises. L’utilisateur peut ainsi visualiser en temps réel le solde de son compte, effectuer des virements classiques, exécuter des paiements internationaux, désactiver ou réactiver instantanément sa carte bancaire, ou encore envoyer de l’argent à ses amis depuis son répertoire.

Une concurrence européenne solide 

Les services de Starling Bank ne s’arrêtent pas là puisque la néobanque analyse les données des utilisateurs via des algorithmes de machine learning pour s’adapter à leurs besoins, par exemple en alertant l’utilisateur lorsqu’il a dépensé beaucoup d’argent sur une certaine période. En appliquant un système d’open banking (ou «système bancaire ouvert»), la startup offre également à ses clients la possibilité de fluidifier et accélérer les transactions, bien qu’elle puisse pour cela partager leurs données avec d’autres services bancaires, sous réserve de leur consentement.

Depuis le lancement de son application, Starling Bank revendique 1,25 million de comptes créés et plus de 1,25 milliard de livres sterling en dépôts. Après avoir ouvert des bureaux à Londres, Southampton, Cardiff et Dublin, Starling Bank ambitionne plus que jamais de poursuivre son expansion en Europe. En effet, les objectifs d’expansion de la startup ont été momentanément contrés par les incertitudes liées au Brexit.

Cependant, sur le marché des néobanques, Starling Bank va devoir affronter des acteurs européens bien plus avancés, à l’instar du britannique Revolut qui, fort de ses 8 millions de clients, rêve désormais de conquérir 100 millions de clients et de lever 1,5 millard d’euros, ou la startup allemande N26, qui a levé 470 millions de dollars en 2019.

Starling Bank : les données clés

Fondatrice : Anne Boden
Création : 2014
Siège social : Londres
Secteur : FinTech
Activité : banque mobile
Concurrents : Revolut, N26, Monzo


Financement : 71 millions d’euros auprès de Merian Global Investors et du groupe JTC en février 2020, 35 millions d’euros en octobre 2019, 85 millions d’euros en février 2019…

Tags

Assiya Berrima

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
FinTech: après le Brexit, Starling Bank lève 71 millions d’euros pour enfin s’étendre en Europe
Droit à l’oubli: le Conseil d’État entérine la victoire de Google face à la Cnil
French Tech: en pleine crise, les startups peinent à lever des fonds
Les offres d’emploi de la semaine
[Webinar] Les 5 grandes tendances 2020 de l’expérience client
FinTech : la startup suédoise Tink s’offre Eurobits Technologies pour 15,5 millions d’euros
Télémédecine: les hôpitaux s’organisent face au déferlement du coronavirus
Share via
Copy link