ActualitéBusinessTech

Frontline Ventures lance un fonds de 70 millions d’euros dédié aux startups européennes B2B

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Après le lancement de Frontline X en mars dernier, le fonds anglo-irlandais Frontline Ventures dévoile Seed Fund III, son nouveau véhicule d’investissement à destination des startups tech européennes orientées vers un modèle B2B. Financé à hauteur de 70 millions d’euros, notamment par le Fonds européen d’investissement (FEI), le Fonds d’investissement stratégique irlandais (ISIF) et l’AIB, Seed Fund III a vocation à accompagner ces startups dans leur internationalisation. Cette opération porte le financement total de Frontline à 250 millions d’euros.

Lancé en 2012, Frontline veut être un pont entre les États-Unis et l’Europe. « Lorsque nous avons examiné les données de 2012, il était malheureusement clair que les entrepreneurs européens ne disposaient pas des infrastructures et du soutien nécessaires pour créer une entreprise mondiale à partir de l’Europe », commente William McQuillan, Partner chez Frontline. « Aujourd’hui, l’Europe se trouve à juste titre sur la liste des cibles des investisseurs américains de premier plan, mais l’expansion mondiale reste un défi important à relever. » 

Une stratégie d’amorçage et de croissance

Pour relever ce défi, Frontline a successivement lancé Frontline Seed, pour accompagner les startups dans leur phase de démarrage et leur expansion en Europe, et Frontline X en mars 2020, qui a vocation à soutenir cette fois-ci les entreprises américaines dans leur développement sur le Vieux Continent. Parmi ses succès, on peut citer l’exit de Pointy, une startup irlandaise qui développe une technologie pour aider les petits commerçants rachetée par Google en 2020. L’an passé, Frontline a notamment financé la série B de TripActions aux côtés d’Andreessen Horowitz et la startup Evervault, aux côtés de Kleiner Perkins, Index et Sequoia en mai 2020.

« Les États-Unis représentent 52 % du marché mondial des logiciels, et l’Europe 26 % », estime M. McQuillan « Le fait de disposer d’une stratégie d’amorçage et de croissance visant à se développer des deux côtés de l’Atlantique nous donne une perspective unique sur les principes fondamentaux de la création d’une entreprise mondiale ».

Après avoir financé plus de 70 entreprises, le fonds qui dispose aujourd’hui de bureaux à Londres, à Dublin et à San Francisco ambitionne d’investir dans 45 entreprises dans les quatre prochaines années. Les tickets du Seed Fund III  devraient être compris entre 250 000 et 2,5 millions d’euros. « Le Seed Fund III sera une extension de notre travail, pour aider les fondateurs à prendre leur envol et à s’internationaliser », conclut William McQuillan.

Bouton retour en haut de la page

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media