ActualitéBusinessDecode Business, l'émissionEuropeExportMarketing & Communication

[FW500] Le SMS peut-il rester un levier transactionnel majeur pour les marques?

Interview avec Cyril Puget, cofondateur et président de MyElefant

Le SMS peut-il rester un levier promotionnel ou transactionnel majeur pour les marques? Selon l’AFMM et de la Mobile Marketing Association France, en tout cas, ce canal de plus de 25 ans connaissait l’année dernière une utilisation commerciale toujours importante, avec une croissance de 24% du nombre de messages envoyés aux consommateurs sur un an. Le secteur comptait aussi sur l’arrivée du RCS (Rich Communication Services) pour relancer l’attractivité du SMS avec des fonctionnalités plus proches d’une messagerie comme WhatsApp.

De quoi faire le bonheur de startups telles que myElefant, qui édite depuis 2009 une plateforme SaaS de messaging mobile utilisée par les marques pour améliorer l’engagement de leurs clients. Fondé à Paris par Jean-Philippe Gallet et Cyril Puget, myElefant, pionnier dans l’utilisation du Rich SMS et des technologies de messaging conversationnelle comme Facebook Messenger ou encore WhatsApp, compte aujourd’hui près de 160 clients, dont Orange, Nespresso ou Nissan.

En septembre dernier, la startup est entrée dans le giron de Sinch, plateforme suédoise de communication cloud, pour 18,5 millions d’euros. Une opération qui doit permettre à Sinch de se renforcer et d’accélérer sur le marché français.

MyElefant emploie aujourd’hui plus de 41 personnes réparties entre Paris et Bordeaux. Pour l’exercice clos le 31 décembre 2018, la startup revendiquait un chiffre d’affaires de 10,5 millions d’euros, avec une croissance de 25% par rapport à l’année passée et une marge brute de 3,1 millions d’euros. À noter qu’aux 18,5 millions d’euros de ce rachat s’ajoutent un montant supplémentaire, basé sur la performance, pouvant atteindre 3 millions d’euros sur deux ans.

Plus de détails dans notre interview de Cyril Puget, cofondateur et président de MyElefant:

(00:23) Le marché du messaging mobile avait besoin «d’une couche marketing qui n’existait pas jusqu’ici »
(02:28) Le rachat de MyElefant par Sinch, l’arrivée au sein d’une licorne
(04:02) L’engagement client, la métrique principale
(05:24) Le « rich SMS » pour comprendre les usages du client
(06:28) Les sms transactionnels et promotionnels progressent encore
(07:55) Ce que le RCS a changé pour les entreprises
(09:54) A quels secteurs profite le messaging?
(11:45) Pourquoi les marques sont aussi en retard dans le messaging

MyElefant: les données clés

Fondateurs: Cyril Puget, Jean-Philippe Gallet
Création: 2009
Siège social: Malakoff
Effectifs: 42
Secteur: marketing
Marché: plateforme SaaS de messaging mobile
Concurrent: Infobip


Financement: 1,5 million d’euros en mai 2016 auprès d’Odyssée Venture et Bpifrance

FW500 : le classement des 500 entreprises de la Tech française

Pour la quatrième année consécutive, FrenchWeb établit un panorama des entreprises de la Tech française, qu’elles soient start-up, PME ou grands groupes : le FW500.

Le FW500 s’intéresse aux entreprises françaises, leur potentiel, leurs performances (taux de croissance annuel du chiffre d’affaires sur les trois derniers exercices, effectifs…), et ce afin d’établir un classement des sociétés par rapport à leur dynamique de développement.

En partenariat avec :

Patrick Randall

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[FW500] Le SMS peut-il rester un levier transactionnel majeur pour les marques?
Covid-19: des apps de traçage sont désormais interconnectées dans l’UE
[Webinar] Datavisualisation: mesure moi si tu peux
Cryptomonnaie: aux États-Unis, l’émission d’un dollar numérique prendra du temps
Nextdoor: le réseau social pour les voisins envisage une IPO de 5 milliards de dollars
Le Français Esker fait ses premiers pas boursiers aux États-Unis
Pourquoi Auchan Retail cède sa filiale chinoise à Alibaba