ActualitéDesignTech

[Gadget de la semaine] Eluga, le premier smartphone Panasonic en Europe

A Hambourg il y a quelques jours, la convention annuelle de Panasonic a été l’occasion d’annoncer le lancement d’une gamme de nouveaux smartphones sur le marché européen avec un objectif de vente de 1,5 million d’unités sur le continent pendant la prochaine année fiscale qui s’ouvrira le 1er avril.

Le constructeur japonais entend donc se positionner sous nos contrées avec Eluga, un smartphone très fin (7.8mm), très léger (103 grammes) et résistant aussi bien à  la poussière qu’à l’eau. Son fabricant précise qu’il peut supporter une immersion de 30 minutes à 1 mètre de profondeur… en clair un petit tour avec vous dans une baignoire ou une longue conversation sous des trombes d’eau !
En attendant une mise à jour vers Android Ice Cream Sandwich dans quelques mois il tourne sous Gingerbread 2.3. Ses principales caractéristiques techniques :

  • Ecran OLED QHD de 4,3 pouces
  • Processeur dual core 1 GHz et 1 Go de mémoire vive
  • Capteur photo/vidéo 8 Mégapixels avec autofocus et 8Go de mémoire de stockage
  • Technologie NFC
  • « Swipe and Share” pour un partage sans fil de ses photos et vidéos vers un téléviseur ou un service cloud

Présenté sous toutes les coutures au Mobile World Congress qui s’ouvre lundi à Barcelone, l’Eluga est attendu sur le marché européen dans le courant du mois prochain.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Gadget de la semaine] Eluga, le premier smartphone Panasonic en Europe
Comment les logiciels révolutionnent l’industrie automobile
IBM France: tentative d’invasion numérique par des salariés en « télégrève »
Wirecard : après le scandale, la FinTech allemande vend ses activités asiatiques
Seven Senders
E-commerce: 32 millions d’euros pour la startup de livraison Seven Senders
Aux États-Unis, les géants de la Tech se veulent conciliants avec Joe Biden
BNP Paribas et le Crédit Mutuel s’associent dans la télésurveillance