ActualitéTech

GoPro en quête de renouveau pour rassurer Wall Street

GoPro ne rassure pas les marchés. Après avoir annoncé en janvier le licenciement de 7% de ses effectifs, le fabricant de caméra vient de publier une perte de 34,4 millions de dollars (GAAP) au quatrième trimestre 2015. Un résultat en forte baisse puisque, un an plus tôt, à la même période, la société faisait état d'un bénéfice de 122,2 millions de dollars. Le chiffre d'affaires à quant à lui baissé de 31,1%, à 436,6 millions de dollars sur les trois derniers mois de l'année.

Au-delà de ses résultats trimestriels, ce sont aussi les performances de GoPro sur l'ensemble de l'année qui ne rassurent pas les investisseurs. Ainsi, si le chiffre d'affaires sur l'exercice 2015 affiche une croissance de 16,2%, à 1,6 milliard de dollars, le bénéfice est pour a chuté de 71,8%, à 36,1 millions de dollars (contre plus de 128 millions en 2014). Avec une telle tendance, le cours de l'action GoPro a baissé en Bourse depuis plusieurs mois, pour une valorisation d'environ 1,4 milliard de dollars aujourd'hui.

Nouveaux développements de logiciels

«En 2015, nous avons enregistré une croissance du chiffre d'affaires de 16% en glissement annuel et le quatrième trimestre a représenté le deuxième trimestre le plus élevé en termes de chiffre d'affaires dans l'histoire de l'entreprise. Toutefois, la croissance a ralenti dans la seconde moitié de l'année et nous reconnaissons la nécessité de développer des solutions logicielles qui font qu'il est plus facile pour nos clients d'obtenir, d'accéder et d'éditer leurs contenus GoPro», a déclaré Nicholas Woodman, le PDG de l'entreprise.

La société a également délivré ses projections pour l'année à venir. Pour l'ensemble de l'année 2016, GoPro table sur un chiffre d'affaires compris entre 1,35 et 1,5 milliard de dollars, soit moins qu'en 2015.

A lire également : Faut-il s’inquiéter de la chute des valorisations de certaines entreprises de la Tech?

Bouton retour en haut de la page
GoPro en quête de renouveau pour rassurer Wall Street
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
[SEED] Stoïk lève 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Kima Ventures pour assurer les PME contre les cyberattaques
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies
[Serie D] 1 milliard de dollars de plus pour Checkout, la 3ème FinTech la mieux valorisée au monde