ActualitéBusinessTech

Innovation de rupture: le fonds pour l’innovation n’a rempli que 20% de ses objectifs l’an passé

AFP

Les objectifs ambitieux du Fonds pour l’innovation et l’industrie (FII), lancé en 2018, ainsi que « la manière » de les atteindre, « pourraient devoir être réexaminés », estime vendredi France Stratégie, organisation rattachée aux services du Premier ministre. Ce fonds doit servir à promouvoir des technologies de rupture, comme l’intelligence artificielle, la nanotechnologie ou le stockage d’énergie. Il est actuellement constitué de 1,6 milliard d’euros en numéraire, issus des cessions en 2017 d’actifs Renault et Engie, et de 8,4 milliards d’euros en titres de participations publiques chez Thales et EDF.

« Les pouvoirs publics ont défini deux orientations pour le placement et le rendement des fonds alloués au FII: dégager un rendement de 250 millions d’euros par an » et « remplacer graduellement les titres alloués au FII par du numéraire », rappelle France Stratégie dans son rapport publié vendredi, dédié au suivi et à l’évaluation de la loi Pacte. Les titres qui composent actuellement le fonds doivent en effet être progressivement remplacés par les produits des cessions de participations publiques.

Très peu de fonds engagés 

Mais l’institution estime que « compte tenu de la volatilité des cours et de l’imprévisibilité des dividendes, ces objectifs et la manière de les atteindre pourraient devoir être réexaminés ». France Stratégie – ex-commissariat général à la Stratégie et à la Prospective – précise que son prochain rapport « fera le point sur les évolutions constatées et pourra formuler une première appréciation ».

Selon ses données, sur les 250 millions d’euros programmés en 2018, puis en 2019, « seuls respectivement 47,4 et 95,2 millions ont été engagés, et respectivement 35,6 et 74,9 millions ont été effectivement décaissés ». « Cela tient notamment au fait que les décaissements ont été jalonnés pour accompagner dans la durée les différentes étapes de déploiement des projets soutenus », indique l’organisation.

En avril dernier, la Cour des comptes, déjà très critique sur la création du FII dont elle juge le fonctionnement complexe, avait déploré qu’il soit « maintenu alors qu’il n’a financé des entreprises qu’à hauteur de 20% de ses objectifs sur la période 2018-2019 ». « Le FII n’a pas apporté de plus-value par rapport aux circuits budgétaires classiques », avait-elle également asséné.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Innovation de rupture: le fonds pour l’innovation n’a rempli que 20% de ses objectifs l’an passé
FinTech : Klarna s’offre Inspirock pour séduire les voyageurs
French Tech : Thierry Petit quitte Showroomprivé
Amazon expédie désormais plus de colis que FedEx aux États-Unis
[Silicon Carne] Comment la Tech peut réinventer notre système éducatif
Gaming : Piepacker lève 12 millions de dollars auprès de Lego
Startups: Station F lance un programme pour les grands débutants en entrepreneuriat