ActualitéBusinessTech

Intel: pourquoi le titre du géant des micro-processeurs a chuté de 10% en Bourse

AFP

Intel a subi la déception du marché jeudi après un trimestre marqué par des baisses de revenus, notamment du côté des contrats avec les entreprises et gouvernements, que le géant des micro-processeurs attribue à la pandémie. Son titre plongeait de 10% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse. Au troisième trimestre, son bénéfice net a chuté de 29% en un an, à 4,3 milliards de dollars, et son chiffre d’affaires a diminué de 4%, à 18,3 milliards, d’après un communiqué. Bob Swan, le patron du groupe, a tout de même qualifié les résultats de « solides » et « meilleurs qu’attendu malgré les conséquences de la pandémie sur des pans importants de nos activités ».

Les produits liés aux données (puces mémoire, puces pour centres de données, pour objets connectés etc…), qui sont devenus la priorité d’Intel, ont rapporté près de 6 milliards de dollars, en baisse de 7%. Au sein de cette division ce sont les contrats avec les entreprises et gouvernements qui ont coûté cher au groupe: les revenus de ce segment ont baissé de 47% sur un an, « après deux trimestres de croissance à 30% », précise le communiqué, à cause des mauvaises conditions économiques liées à la pandémie.

L’augmentation du télétravail bénéfique 

Intel s’en sort mieux du côté des puces pour les serveurs (cloud ou informatique à distance), dont le chiffre d’affaires a augmenté de 15%, grâce au télétravail qui reste la norme dans de nombreux secteurs. La principale branche, celle des processeurs pour ordinateurs (PC), est restée stable (+1%) avec près de 10 milliards de dollars de revenus. Le groupe californien a maintenu sa prévision de chiffre d’affaires annuel à plus de 75 milliards.

« Nous prévoyons de la croissance et une nouvelle année record, même si nous faisons face à des transitions massives en termes de demande et à l’incertitude économique », s’est voulu rassurant le groupe. Intel a indiqué continuer à travailler sur de nouveaux produits pour des industries en pleine expansion, comme la 5G et les systèmes de conduite autonome. Son segment dédié aux véhicules autonomes, Mobileye, a retrouvé la croissance au troisième trimestre à la faveur de la reprise de la production de voitures dans le monde.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Intel: pourquoi le titre du géant des micro-processeurs a chuté de 10% en Bourse
Bolt
Bolt lève 20 millions d’euros auprès de l’IFC pour se développer sur des marchés émergents
Après YouTube et Instagram, Netflix s’inspire de TikTok pour sa nouvelle fonctionnalité
[Webinar] Retail: les nouvelles attentes des consommateurs français en 2021
Pourquoi Parler lance-t-il de nouvelles poursuites contre Amazon?
FoodTech: Deliveroo choisit Londres pour son introduction en Bourse
FoodTech : Christian Jorge, co-fondateur de Vestiaire Collective, lance Omie & Cie