Actualité

Investissements : quel bilan pour Bpifrance, le bras armé de l’État pour soutenir l’innovation

AFP

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Bpifrance, le bras armé de l’État pour soutenir l’innovation, a dressé jeudi un bilan flatteur de ses investissements dans les jeunes startups, indiquant notamment que ses protégées avait créé 9 100 emplois depuis dix ans. En dix ans, le fonds « digital ventures » de Bpifrance, qui s’adresse aux jeunes pousses au début de leur cycle de vie, a misé 365 millions d’euros dans le capital de 113 startups, qui ont créé 9 100 emplois, selon ses chiffres.

Ces 365 millions d’euros ont été investis aux côtés d’autres fonds d’investissement, essentiellement privés, le total investi par l’ensemble des partenaires dans ces opérations représentant 1,7 milliard d’euros. Certaines des participations dans ces start-up ont été cédées, une fois la jeune pousse devenue grande. Mais Bpifrance ne donne pas d’informations précises sur le montant des plus-values réalisées, se contentant de donner quelques indices.

Selon Véronique Jacques, qui dirige le fonds « Digital Ventures », Bpifrance n’est pas loin de récupérer 1,7 fois sa mise initiale, soit mieux qu’une bonne partie de ses homologues privés du secteur. « Nous sommes au-dessus de la médiane et proche du premier quartile qui est à 1,7 », a-t-elle expliqué. La performance est d’autant plus notable que Bpifrance adopte délibérément « un profil de risque plus élevé » que ses homologues privés, du fait de sa mission particulière de soutien à l’innovation, selon Véronique Jacques.

30% des investissements dans la DeepTech

Les start-up dite de « deeptech » (à haut degré d’innovation technologique), plus risquées, représentent en effet 30% des investissements aujourd’hui. C’est « deux fois plus que ce que fait le privé », a indiqué Véronique Jacques. Le fonds « Digital venture » dispose encore de 355 millions d’euros à investir dans les années à venir. Concentré sur les premières années de vie des start-up, ce fonds n’est pas la seule activité d’investissement direct de Bpifrance.

La filiale de la Caisse des dépôts dispose également d’un fonds de « Large venture », qui est destiné aux investissements dans les start-up plus matures et qui est doté de 1,75 milliard d’euros. Les mises se chiffrent dans ce cas non plus en millions d’euros, mais en dizaines de millions d’euros. La banque investit également dans des fonds d’investissements privés, qui iront à leur tour financer des start-up. Bpifrance a souscrit 1,5 milliard d’euros dans ces « fonds de fonds » en 2021.

Bouton retour en haut de la page
Investissements : quel bilan pour Bpifrance, le bras armé de l’État pour soutenir l’innovation
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
Facebook, Amazon, Uber, Twitter… Pourquoi la Tech américaine recrute moins qu’avant ?
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media