Actualité

[Justice] Un professeur d’économie poursuivi par Free Mobile

Selon une information du Nouvel Obs, Bruno Deffains, professeur d’économie à l’université de Paris-II Panthéon-Assas, se trouve actuellement « sous le coup d’une action en justice pour dénigrement » engagée par Free Mobile.

Cette procédure s’expliquerait notamment par un article publié dans Les Echos le 11 juin dernier, où Bruno Deffains a estimé que l’arrivée de Free sur le marché du mobile pourrait être à l’origine de « la destruction nette de 55 000 emplois dans les deux années suivantes. »

free-mobile

Selon le Nouvel Obs, Xavier Niel et Maxime Lombardini soupçonneraient le professeur d’avoir été payé pour réaliser cette étude. En somme, qu’un concurrent chercherait à salir l’image de Free.

Le site d’information explique que « ne parvenant pas à obtenir les aveux de l’économiste, Free Mobile a demandé au tribunal de grande instance (TGI) de Paris d’avoir accès à son ordinateur en vue d’engager une procédure pour dénigrement. »

Bruno Deffains a donc vu débarquer à son domicile de Nancy un huissier et un expert accompagnés de deux policiers qui ont passé au crible son ordinateur.

Estimant « l’instruction disproportionnée et entachée d’irrégularités », le professeur a demandé la rétractation de l’ordonnance.

Une décision doit être rendue le 1er mars prochain, Xavier Niel n’aurait pas souhaité commenter cette affaire.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. ce n’est pas le seul! moi je suis poursuivi par sfr pour harcelement moral au travail!!!!et demarchage juiridique!!!

    je suis en passe de gagner les deux procédures.

    parce que j’ai osé dire à des amis que les distributeurs franchisés de sfr étaient en fait des salariés!

Bouton retour en haut de la page
[Justice] Un professeur d’économie poursuivi par Free Mobile
Comment réussir son entretien en visio?
Médias: les Français moins enclins à payer pour s’informer que la moyenne mondiale
La plateforme OTT Alchimie lance son projet d’IPO pour s’étendre à l’international
Quelle est cette startup que s’arrachent les investisseurs français?
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia