ActualitéAsieBusinessChineTechTelecom

La Chine couvre désormais l’ensemble de la planète avec son système concurrent du GPS

AFP

La Chine a lancé mardi le dernier satellite de son système de navigation Beidou, un aboutissement qui lui permet de concurrencer et de s’affranchir technologiquement du GPS américain, a annoncé un média d’Etat.

En service commercial à l’étranger depuis 2012, la technologie chinoise était d’abord limitée à l’Asie-Pacifique. Avec la finalisation de cette constellation, l’ensemble de la planète est désormais couvert. Ce 30e et ultime satellite de la troisième génération Beidou (Beidou-3) a été propulsé dans l’espace à 09H43 locales (01H43 GMT) depuis le centre de lancement de Xichang, dans le sud-ouest de la Chine, par une fusée Longue-Marche 3, a indiqué la télévision publique CCTV.

GPS, Galileo, Glonass…

L’événement aurait dû avoir lieu la semaine dernière mais avait été reporté au dernier moment en raison d’un « problème technique » non précisé. Le système de navigation chinois, qui tire son nom de la constellation de la « Grande ourse » en mandarin, cohabite avec d’autres au niveau mondial: GPS (propriété du gouvernement américain et opéré par l’armée de l’air), Galileo (Union européenne) et Glonass (Russie).

Leurs applications sont multiples: guidage de piétons, d’automobiles, de bateaux cargos, de secouristes lors de catastrophes naturelles, envoi de messages, service de positionnement pour l’industrie minière ou l’agriculture… Stratégiques, ils peuvent également être utilisés par les armées de leurs pays respectifs (Chine, Etats-Unis, Russie) afin d’effectuer de la localisation ou du guidage de missiles de très haute précision.

Avec Beidou-3, l’armée chinoise se met ainsi à l’abri d’une éventuelle coupure de GPS décidée par Washington en cas d’hypothétique conflit entre les deux puissances. Le tout premier satellite Beidou avait été lancé en 2000. Ses services sont aujourd’hui employés en Chine dans les taxis, les bus, les voitures particulières et bien sûr par les smartphones. Plusieurs dizaines de pays utilisent par ailleurs officiellement le système, selon les médias d’Etat chinois.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Chine couvre désormais l’ensemble de la planète avec son système concurrent du GPS
SoLocal: un accord de refinancement lui permet de « sécuriser l’apport de 117 millions d’euros »
Esport: 10 ans après le phénomène League of Legends, Riot Games lance un nouveau jeu
FinTech: après le scandale Wirecard quelles sont les « leçons à tirer au niveau européen »?
Inde: Intel investit 253,5 millions de dollars dans Jio Platforms
Numérique : une amélioration de l’expérience client demandée par les consommateurs
AssurTech: Lemonade fait une entrée remarquée à Wall Street
Copy link