ActualitéBusinessFinTechInvestissementsLes levées de fonds

La FinTech française Monisnap lève 10 millions d’euros auprès de Serena pour déployer son offre B2B

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Selon la Banque mondiale, 1,7 milliard d’adultes n’ont pas de compte bancaire mais les deux tiers d’entre eux possèdent un téléphone portable. Afin de favoriser leur inclusion financière, Monisnap, spécialisé dans le transfert d’argent vers les pays émergents, lève 10 millions d’euros auprès de Serena et de ses investisseurs historiques. La startup avait déjà levé 2,5 millions d’euros en avril 2019 auprès de Truffle Capital, Evolem et Notus Technologies.

Lancé en 2017 par d’anciens employés de Google et de Groupon, Monisnap développe une application permettant aux Européens d’envoyer facilement des fonds aux populations des pays émergents non bancarisés. 200 000 personnes transfèrent aujourd’hui de l’argent à leurs proches via l’application, sur leur compte ou en espèces, grâce aux plus de 100 000 partenaires locaux de Monisnap dans une centaine de pays. Depuis 2019 et malgré la crise, la FinTech a multiplié par 40 son volume de transactions.

Une offre B2B pour cibler les néobanques

Après s’être récemment lancée au Royaume-Uni, afin de simplifier l’envoi d’argent vers les principales diasporas provenant d’Afrique anglophone, du Moyen-Orient et d’Asie, la startup française développe une nouvelle offre, cette fois-ci B2B. Sous forme d’une solution clé en main, Monisnap propose aux néobanques et autres acteurs financiers de passer par son service pour permettre à leurs clients de transférer des fonds rapidement.

« Le marché des transferts d’argent internationaux est en mutation profonde, notamment avec l’essor de la mobile money dans les pays émergents », commente Sébastien Le Roy, Directeur d’investissement chez Serena. « Monisnap prend un positionnement unique sur ce marché. En quelques mois, ils ont permis à plus de 200 000 personnes de réaliser des transferts vers des pays non bancarisés. Leur architecture modulaire leur permet aujourd’hui de proposer cette offre de services financiers à des acteurs B2B comme les néobanques. »

Présent en France, en Espagne et au Royaume-Uni, Monisnap ambitionne désormais de s’étendre dans 3 autres pays sur les 18 prochains mois, de déployer son offre B2B et de renforcer son service de mobile money, principalement en Afrique de l’Ouest et au Maghreb. Sur ce marché, on retrouve la FinTech britannique WorldRemit, qui a levé plus de 400 millions de dollars depuis son lancement. Sa clientèle est majoritairement constituée d’expatriés et de travailleurs immigrés qui renvoient une partie de leurs revenus dans leur pays d’origine.

Monisnap : les données clés

Fondateurs : Jean-Baptiste Bouvier, Raphael Riviere et Jonathan Brossard
Création :
 2017
Siège social : Paris
Secteur :
FinTech
Activité : transfert d’argent vers les pays émergents
Concurrent : WorldRemit


Financement : 10 millions d’euros auprès de Serena et de ses investisseurs historiques.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA. Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
La FinTech française Monisnap lève 10 millions d’euros auprès de Serena pour déployer son offre B2B
FinTech : Klarna s’offre Inspirock pour séduire les voyageurs
French Tech : Thierry Petit quitte Showroomprivé
Amazon expédie désormais plus de colis que FedEx aux États-Unis
[Silicon Carne] Comment la Tech peut réinventer notre système éducatif
Gaming : Piepacker lève 12 millions de dollars auprès de Lego
Startups: Station F lance un programme pour les grands débutants en entrepreneuriat