ActualitéInvestissementsLes levées de fonds

Soin et beauté : ZenSoon lève 325 000 euros

Mallorie Sia et Marie Sermadiras espéraient lever 250 000 euros pour ZenSoon, start-up de vente de services en ligne. Finalement, la centrale de vente de soins « bien-être » — qui se décrit comme une « conciergerie de luxe abordable » — récolte 325 000 euros.

Parmi les investisseurs, M. La Fourchette, Denis Fayolle.  Il devient membre de l’équipe ZenSoon, avec qui il collaborera sur la stratégie de développement de la start-up.

Avec ZenSoon, D. Fayolle réalise son deuxième investissement de la rentrée, puisqu’il a également participé au financement du shopbot Mafringue.com, dont il est un des cofondateurs.

Quatre autres investisseurs ont eux aussi pris part à la levée de fonds : Frédéric de Bourguet (Colunching, Karim Stambouli (ex-Hersant Médias), Laurent Benhamou (Viva Multimédia) et Jérôme Fanouillère (Rue du Cachemire).

Avec la somme récoltée, les deux anciennes de HEC à l’origine de ZenSoon souhaitent développer leur réseau de partenaires, recruter (un CTP et des commerciaux), et lancer un nouveau site internet d’ici la fin de l’année.

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Un commentaire

  1. Bravo ZenSoon1 : the fabulous Marie & Mallorie :) you’re so great girls
    ( les enfants de l’laccelerateur : big mitchdeg !! )

Soin et beauté : ZenSoon lève 325 000 euros
[DECODE BOOTSTRAP] « Après la crise, beaucoup d’acteurs traditionnels vont repenser leur business model »
AdTech: près d’un demi-milliard d’euros de revenus pour Teads en 2019
Coronavirus: Israël mise sur la technologie pour endiguer l’épidémie
[DECODE] Un quart du portefeuille des fonds impacté positivement par la crise du coronavirus
Qarnot lève 6 millions d’euros pour exploiter la chaleur émise par les ordinateurs
Coronavirus: Thales met en garde contre une augmentation des cyberattaques d’origine étatique
Copy link