Les dernières actualités de la tech

La néobanque N26 creuse ses pertes pour contrer le risque de fraude

AFP

La néobanque allemande N26 a annoncé mercredi une lourde perte nette en 2022, en raison d’importants investissements pour réduire le risque de fraude, mais précisant s’attendre à devenir rentable courant 2024.

Pour l’exercice 2022, N26 a enregistré une perte nette de 213,4 millions d’euros, de 40 millions supérieure à l’année 2021, pour un chiffre d’affaires presque équivalent, à 236,3 millions d’euros, qui a lui augmenté de 25% sur un an.

Connaissez vous la DATAROOM de FRENCHWEB.FR notre base de données de startups et sociétés innovantes françaises: informations clés, fonds levées, chiffres d'affaires, organigramme, axes de développement. Accédez aux informations que nous avons collecté concernant plus de 1000 sociétés

N26 « a investi plus de 80 millions d’euros en 2022 dans différentes technologies de pointe et dans ses équipes » afin de « lutter plus efficacement contre la criminalité financière (fraude et de blanchiment d’argent) toujours plus sophistiquée », selon un communiqué.

L’établissement berlinois a dû se mettre en conformité sur ces aspects après avoir mis l’accent depuis sa création en 2013 sur la croissance rapide de la clientèle.

Il s’est vu imposer par le superviseur financier allemand (Bafin) en 2021 un plafond de 50.000 clients nouveaux mensuels et la nomination d’un représentant spécial pour superviser les activités.

La banque vient de renoncer à s’implanter au Brésil et veut se concentrer sur l’Europe, où elle détient près de 8 millions de clients dans vingt-quatre pays, principalement en Allemagne et en France.

Pour 2023, ses investissements passés devraient permettre une « amélioration significative » côté perte d’exploitation, ramenée à 80 millions d’euros, après 170,4 millions en 2022, et une progression du chiffre d’affaires dépassant 300 millions d’euros.

Et dès l’an prochain, les clients N26 pourront négocier des actions et des ETF, grâce à un partenariat avec la fintech allemande Upvest.

N26, qui vise à terme une entrée en Bourse, « poursuit une direction claire pour devenir rentable sur une base mensuelle au second semestre 2024 », ce qu’elle parvient déjà à réaliser en France, selon le communiqué.

Suivez nous:
Connaissez vous la DATAROOM de FRENCHWEB.FR notre base de données de startups et sociétés innovantes françaises: informations clés, fonds levées, chiffres d'affaires, organigramme, axes de développement. Accédez aux informations que nous avons collecté concernant plus de 1000 sociétés
Bouton retour en haut de la page
Share This