Good Morning FrenchWeb

PARIS CODE, la FRENCHTECH fait l’école buissonnière / PARTECH prêt pour un nouvel Everest / CEGEDIM s’offre PHEALING

GOOD MORNING FRENCHWEB, l'actualité de la tech à ne pas manquer

BREAKING NEWS:

🎂 Bon anniversaire à Alix de Sagazan (AB TASTY), Nathalie Balla (ex La Redoute), Alain Courbon (ex REED MIDEM), Michel de Guilhermier (DAY ONE ENTREPRENEURS), Xavier CAITUCOLI (ex DIRECT ENERGIE)

 

PARIS CODE, mais où sont les entreprises de la Frenchtech?

Pour son pacte pour l’emploi et la formation au numérique Anne HIDALGO recevait en grande pompe hier les signataires: ACCENTURE, CISCO, GOOGLE, MICROSOFT, SALESFORCE JP MORGAN FRANCE et ORANGE. Créé en 2016, le programme de formation « Paris Code » forme 1 000 Parisiennes et Parisiens par an aux métiers de la programmation, du marketing digital ou encore de la cyber-sécurité.

Strapontin pour MICROSOFT au board d’OPEN AI.

OpenAI a ajouté Microsoft en tant qu’observateur sans droit de vote au conseil d’administration de sa structure à but non lucratif. Cette décision coïncide avec la confirmation officielle du retour de Sam Altman en tant que PDG de l’organisation.

Et sortie par le haut pour ILYA SUTSKEVER

Dans un article de blog, Sam Altman, PDG d’OpenAI, a déclaré qu’Ilya Sutskever ne ferait pas partie du conseil d’administration. Cependant, il a mentionné que l’entreprise discutait des moyens permettant à Ilya Sutskever de continuer son travail chez OpenAI.

GOOGLE DEAL!

Google et le Canada ont trouvé un accord dans leur différend concernant la loi canadienne sur les actualités en ligne. Selon cet accord, Google s’engage à verser environ 100 millions de dollars canadiens par an, soit environ 74 millions de dollars américains, aux entreprises de presse du pays.

Rien ne va plus pour STABILITY.AI

Sous les feux de Getty Images qui attaque la startup pour avoir utilisé ses images pour entrainer son IA, le départ de son VP en charge de l’audio, Ed NEWTON REX en désaccord sur le modele de rémunération des artistes, et différentes polémiques quant à l’impact des images générées par l’outil et utilisées à des fins de désinformation, la startup londonienne STABILITY.AI spécialisée dans l’intelligence artificielle aurait entamé des discussions préliminaires en vue d’une vente.

Ses investisseurs historiques dont COATUE pousseraient la startup dans les bras d’un concurrent afin de sortir d’une éventuelle gabegie.

Depuis sa création STABILITY AI a recu plus de 150 millions d’euros de financements, et serait valorisée plus d’un milliard d’euros.

Noyb vs Meta: bataille sur le choix publicité ou abonnement

L’organisation NOYB, dirigée par le militant Max Schrems, a porté plainte contre Meta auprès de l’autorité autrichienne de protection des données le 28 novembre. Cette action vise à contester le choix imposé par Meta aux utilisateurs européens entre accepter la publicité ciblée ou payer un abonnement mensuel pouvant atteindre 13 EUR. Ce modèle de Meta fait suite à l’interdiction par la justice de ses traitements de données basés sur l’intérêt légitime.

Noyb soutient que cette alternative ne respecte pas la liberté de choix exigée par le RGPD. À la CNIL, la pertinence des offres payantes en alternative à l’acceptation des cookies reste en débat. Bertrand Pailhès, directeur des technologies et de l’innovation à la CNIL, souligne l’impact du prix sur le consentement et note la position dominante de Meta due aux « effets de réseau ». La Commission européenne, consciente de l’impraticabilité de ce choix pour les internautes, cherche des solutions alternatives d’ici à la fin de l’année.érateurs, en pleine transition du réseau cuivre vers la fibre, une étape cruciale pour stimuler la concurrence entre opérateurs et soutenir l’économie française.

La France face au dilemme de la réglementation des Modèles d’IA

La France, avec le soutien de l’Allemagne et de l’Italie, s’oppose à la mise en place de règles contraignantes pour les MODÈLES D’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (IA) les plus puissants, bloquant ainsi la première réglementation mondiale de l’IA. Cette position met en péril l’ensemble de la réglementation sur l’IA, jugée inacceptable par le Parlement européen. La proposition législative de l’AI Act vise à réguler l’IA selon une approche basée sur les risques, mais la France privilégie désormais une « autorégulation obligatoire ».

Cédric O, ancien secrétaire d’État au numérique et actuel lobbyiste de Mistral AI, est au centre d’une polémique pour son changement de position sur la réglementation de l’IA. Son passage de pro-réglementation à anti-réglementation a suscité des critiques, mais il affirme n’avoir pas changé de position depuis sa dernière fonction.

Arthur Mensch, PDG de Mistral AI, a interpellé le président Macron sur les risques de la réglementation actuelle pour l’innovation. En réponse, des PDG européens ont signé une lettre critiquant l’approche du Parlement européen en matière de réglementation des modèles de fondation.

La France, historiquement en faveur des systèmes d’IA de confiance, a récemment adopté une approche plus souple. Elle soutient l’innovation avant la réglementation pour ne pas répéter les erreurs des années 1990. Toutefois, des voix s’élèvent contre la similitude de la position française avec celle d’OpenAI, craignant que cela ne compromette la compétitivité et la démocratie européennes.

A LIRE SUR FRENCHWEB.FR

LES PRECEDENTS GOOD MORNING FRENCHWEB:

Connaissez vous la DATAROOM de FRENCHWEB.FR notre base de données de startups et sociétés innovantes françaises: informations clés, fonds levées, chiffres d'affaires, organigramme, axes de développement. Accédez aux informations que nous avons collecté concernant plus de 1000 sociétés

LES CHIFFRES DU JOUR:

Ceux de l’adoption de l’IA et de l’ESG chez les institutions financières françaises

85% des INSTITUTIONS FINANCIÈRES FRANÇAISES considèrent les prêts verts comme un levier de croissance durable, marquant une augmentation de 11 points par rapport à 2022 indique l’étude de référence Finastra 2023. Pour l’adoption de l’intelligence artificielle (IA), seulement 28% des institutions en France ont optimisé ou déployé l’IA au cours des 12 derniers mois, révélant une baisse de 6 points par rapport à l’année précédente. Cela s’inscrit dans un contexte où 84% de ces établissements sont engagés dans des initiatives environnementales, sociales et de gouvernance (ESG).

Dans le domaine du Banking as a Service (BaaS) et de la finance embarquée, 48% des dirigeants financiers français ont investi dans ces technologies durant l’année écoulée, ce qui représente une hausse significative. Par ailleurs, 16% seulement ont mis en œuvre l’IA générative, le taux le plus faible au niveau mondial. Malgré un environnement économique morose, 78% des dirigeants français restent optimistes quant au rendement de leurs investissements technologiques d’ici la fin du premier semestre 2024. Enfin, 33% des institutions françaises ont déclaré avoir optimisé ou déployé la finance décentralisée (DeFi) au cours des 12 derniers mois, signifiant un intérêt croissant pour cette technologie.

TOOLBOX la startup à suivre NAVAN

Navan est une solution tout-en-un qui simplifie la gestion des voyages d’affaires, des notes de frais et des cartes corporate. Les voyageurs et les travel managers gagnent en productivité grâce à un processus de réservation et de gestion des notes de frais simplifié, et les équipes Finance profitent d’une visibilité en temps réel et d’un contrôle accru sur les dépenses de l’entreprise.

À lire : Navan Dépenses met un coup d’accélérateur au rapprochement chez Lyft

NAVAN a été sélectionnée pour être partenaire de la TOOLBOX de FRENCHWEB.FR

EN PRATIQUE:

AMAZON a lancé Titan Image Generator, un modèle d’intelligence artificielle capable de générer des images à partir de textes. Ce système intègre par défaut un filigrane invisible. Actuellement en phase de prévisualisation, il est accessible aux clients AWS sur la plateforme Bedrock.

SUBSTACK a introduit des outils de création et d’édition vidéo pour permettre aux créateurs de publier des podcasts vidéo, de générer des transcriptions interactives assistées par l’IA, et de personnaliser leurs extraits vidéo.

LEVEES DE FONDS avec le soutien de JUNTO, spécialiste de la performance média.

Ondine SUAVET, CEO de MYLIGHT150.
Ondine SUAVET, CEO de MYLIGHT150. Photo: FRENCHWEB.FR

[SERIE B] 100 millions d’euros pour MYLIGHT150 et sa solution de batteries virtuelles

CEGEDIM, un groupe spécialisé dans les technologies et les services, a acquis une participation majoritaire dans PHEALING, une startup lyonnaise créée en 2019. Phealing développe des solutions basées sur l’intelligence artificielle pour assister les équipes officinales dans la sécurisation de la délivrance des médicaments. Leur technologie permet une analyse approfondie des ordonnances sur les plans pharmacologique, réglementaire et légal.

Le dispositif proposé par Phealing est un Dispositif Médical avec marquage CE – LAD et est également agréé HADS. Il vise à aider les pharmacies à améliorer la qualité de leur service et à réduire les risques médicamenteux et réglementaires pour les pharmaciens et les patients.

La startup emploie environ quinze personnes, dont une majorité travaille dans la recherche et le développement.

Retrouvez toutes les informations disponibles sur les levées de fonds en France (actionnaires, chiffres d’activité, organigramme) dans la DATAROOM de FRENCHWEB.FR

LEVEES DE FONDS A L’ETRANGER

WORMHOLE, un protocole de messagerie crypto développé par Jump Crypto, permettant aux développeurs de communiquer à travers différentes blockchains, a levé 225 millions de dollars, atteignant une valorisation de 2,5 milliards de dollars. Cette levée de fonds est la plus importante dans le secteur de la crypto-monnaie pour l’année 2023.

DUPLOCLOUD, une startup basée à San Jose qui développe des outils pour le déploiement d’applications sur des clouds publics tels qu’AWS, a levé 32 millions de dollars dans le cadre d’un financement de série B. Ce tour de financement a été co-dirigé par WestBridge Capital et StepStone.


FRENCHWEB VC avec le soutien de Unlimitd, le financement au service des entrepreneurs

PARTECH renouvelle son management en vue d’un prochain sommet. 

Partech annonce la nomination de Karen Noël en tant que Deputy CEO dès le 1er janvier 2024, marquant une étape clé dans le processus de transition managérial entamé il y a plusieurs années. « La nomination de Karen est cruciale pour notre engagement envers la collaboration et le succès de nos investisseurs et entrepreneurs », souligne Philippe Collombel, CEO de Partech. Cette transition coïncide avec le départ de Jean-Marc Patouillaud, co-leader du redémarrage de Partech en 2008, qui restera impliqué en tant que Conseiller.

Dans le cadre de sa restructuration fonctionnelle, Partech a séparé les fonctions de Finance d’Entreprise et de Fonds et Opérations. Christelle Pariat devient CFO Corporate, tandis qu’Olivier Michelon a été nommé CFO Funds & Head of Operations. « Nous sommes reconnaissants envers Christelle Pariat pour son travail exceptionnel, et nous attendons d’Olivier Michelon qu’il améliore nos processus et services », ajoute Philippe Collombel.

Partech renforce également ses équipes IT et Marketing. Benoît Piquette rejoint l’entreprise en tant que Chief Information Officer, et Keji Mustapha est promue Chief Marketing Officer. Reza Malekzadeh, General Partner chez Partech, met l’accent sur l’importance de l’IT pour l’efficacité opérationnelle et salue les efforts de Keji dans le rebranding et le développement de la marque.

FRENCHWEB MARKET

ADOBE a proposé des mesures pour apaiser les inquiétudes de l’UE et du Royaume-Uni concernant son acquisition de Figma pour 20 milliards de dollars. Ces mesures incluent la non-intégration de Figma dans Creative Cloud et la cession éventuelle d’Adobe XD.

SALESFORCE a annoncé une augmentation de 11 % de son chiffre d’affaires au troisième trimestre, atteignant 8,72 milliards de dollars. Suite à cette annonce, l’action CRM a connu une hausse de plus de 6 %.

SNOWFLAKE a enregistré une hausse de 32 % de son chiffre d’affaires au troisième trimestre, s’élevant à 734,2 millions de dollars. Pour le quatrième trimestre, l’entreprise prévoit un chiffre d’affaires produit entre 716 et 721 millions de dollars, très au dessus de ses précédentes prévisions.

MOUVEMENTS, avec Altaïde, cabinet de recrutement digital

SUMIT DHAWAN, vétéran de l’IT et diplômé de l’Université de Stanford, a été nommé nouveau DG de Proofpoint, entreprise américaine spécialisée dans la sécurité informatique. Auparavant président de VMware depuis mi-2021, il succède à Rémi Thomas, directeur financier par intérim de Proofpoint depuis le 25 octobre. Dhawan a dirigé l’entreprise de cybersécurité Instart et passé 14 ans chez Citrix.

VIRGINIE GEORGEON a été nommée Director, Marketing Solutions chez Converteo, cabinet de conseil en data et marketing digital. Elle possède une formation en économie et finance de l’Université Paris-Dauphine-PSL et à Sciences Po Paris. Son parcours professionnel comprend des rôles clés chez Nielsen France, où elle a été Vice-president, bases extended verticals global team de 2020 à 2023, et Directrice de l’innovation France de 2012 à 2016.

ANNE GUÉRIN devient directrice générale de l’Agence France-Presse (AFP), succédant à Dalila Zein début janvier. Avant cette nomination, Guérin a occupé le poste de directrice exécutive chez Bpifrance, où elle a réalisé l’essentiel de sa carrière. Sa prédécesseure, Dalila Zein, est reconnue pour avoir significativement amélioré la situation financière de l’AFP depuis 2018.

PHILIPPE KUHN, avec 15 ans d’expérience dans le domaine de la data et un diplôme de Polytech Angers, rejoint Fifty-five comme Head of Analytics and Customer Experience. Il a précédemment travaillé chez des leaders du marketing digital comme Gemalto, Orange Cyberdéfense, Digimind, Comscore, Adobe et Twilio Segment.

JULIEN MATSIS est nommé DG France de Tellent, entreprise avec une suite logicielle de gestion RH des talents. Diplômé de l’école de commerce ESSCA, il a exercé chez GS1, Bynder et dernièrement Recruitee, logiciel de recrutement collaboratif des équipes, où il officiait comme directeur des partenariats depuis 3 ans.

ARNAUD ROLAND est nommé directeur adjoint « Métiers » à la direction du numérique du CNC (Centre National du Cinéma et de l’image animée) à partir du 1er décembre. Avocat spécialisé en droit économique et en droit des médias, il a rejoint le CNC en mai 2022 en tant que Chef de projet France 2030. Anciennement Conseiller technique pour les Industries Culturelles au Cabinet de la Ministre de la Culture, il est chargé de la conception et du suivi de l’appel à projet La grande fabrique de l’image, lancé en avril 2022. Il supervisera également le volet Studio du plan France 2030.

CHRISTIAN VIGOUROUX, ancien référent déontologue du ministère de l’Intérieur, a été nommé président du comité d’évaluation de l’expérimentation de la vidéosurveillance « intelligente » liée à la loi du 19 mai 2023 pour les Jeux Olympiques de Paris 2024. Il est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et de l’École Nationale d’Administration (ENA).

APPELS A PROJETS:

Vous êtes un accélérateur, incubateur ou entreprise et vous souhaitez communiquer sur un programme d’aide aux entrepreneurs et startups? FRENCHWEB.FR vous proposer d’enregistrer gratuitement votre appel à projet en remplissant ce formulaire.

AGENDA

L’agenda des évènements 2023 à ne pas manquer →

OFFRES D’EMPLOI avec EMPLOI.FRENCHWEB.FR

  • DIRECTEUR ECOMMERCE
  • FOUNDING PRODUCT DESIGNER
  • DEVELOPPER FULL STACK
  • DIRECTEUR BU PLATEFORME ECOMMERCE
  • CTO
  • CAMPUS MANAGEr
Découvrez les offres d’emploi sur le JOBBOARD de FRENCHWEB.FR
Suivez nous:
Connaissez vous la DATAROOM de FRENCHWEB.FR notre base de données de startups et sociétés innovantes françaises: informations clés, fonds levées, chiffres d'affaires, organigramme, axes de développement. Accédez aux informations que nous avons collecté concernant plus de 1000 sociétés
Bouton retour en haut de la page
Share This