A la uneActualitéMarketing & Communication

La redevance TV sur les mobiles et ordinateurs passe mal sur Twitter

Les «twittos» sont parmi les premiers consommateurs de vidéos et de contenus TV et se sentent donc directement concernés par une éventuelle hausse de la redevance TV, étendue aux mobiles et aux ordinateurs. Dernière sortie en date, celle de Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions, qui s’est dite favorable à une extension de l’actuelle taxe TV imposée aux foyers qui sert à financer l’audiovisuel public. Une nouvelle catégorie pour «les objets du foyer» viendrait s’ajouter sur la déclaration fiscale. Avant elle, la ministre de la Culture Fleur Pellerin jugeait elle aussi cette extension «légitime». En 2018, la vidéo, (contenus TV et web) représentera 79% de l’ensemble du trafic Internet grand public d’après les données de Cisco.

Depuis 2014, la redevance télé a augmenté de 3 euros par an pour atteindre 136 euros en 2015 par foyer. Un prélèvement qui rapporte 3,5 milliards d’euros à l’État chaque année.

Sur Twitter, ceux qui ont adopté ces nouveaux modes de consommation des contenus TV n’ont pas manqué de faire entendre leur opposition sur #redevanceTV. Revue des arguments des opposants.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
La redevance TV sur les mobiles et ordinateurs passe mal sur Twitter
FinTech : Eurazeo investit 55 millions d’euros dans PPRO
Virtuelle ou Augmentée, une nouvelle réalité
Cruise
Voitures autonomes: Microsoft investit dans la filiale de General Motors, valorisée à 30 milliards de dollars
RH: 1 million d’euros pour Axel et son manager augmenté
L’app de rencontres Once rachetée par Dating Group
ByteDance: la maison-mère de TikTok se lance sur le marché très lucratif des paiements mobile