A la uneActualitéEuropeLes levées de fonds

Take Eat Easy lève 10 millions d’euros pour prendre le large

Le montant

La start-up belge, spécialisée sur la livraison de repas, a conclu un second tour de table de 10 millions d’euros auprès d’Eight Roads Ventures (anciennement Fidelity Growth Partners), et d’investisseurs existants (Rocket Internet, DN Capital et Piton Capital). Cette deuxième levée de fonds intervient moins de six mois après une première en avril  de 6 millions d’euros.

Le marché

Le marché de la livraison de repas est occupé par des acteurs chaque jour plus nombreux; entre Cookin’theworld, MiamTag et l’anglaise Deliveroo. Rapidement, il s’agit donc se tailler une place et tenter d’écraser la concurrence et ainsi prendre la meilleure place sur le marché parisien de la livraison de repas. D’après Rocket Internet, le marché mondial de la livraison de repas pèserait 90 milliards d’euros d’ici 2019.

« Nos algorithmes de dispatching uniques nous permettent de livrer des repas en seulement 17 minutes » rappelle Adrien Roose, PDG et co-fondateur de Take Eat Easy. Les consommateurs peuvent en effet suivre le parcours de leur plat par GPS tracking retranscrit sur l’application mobile iOS.

Les objectifs de la Start-up

Depuis son lancement en 2014 à Bruxelles, Take Eat Easy ne cache pas ses intentions. Avec cette levée, elle veut «asseoir sa présence en France et en Belgique et continuer à étendre ses activités sur de nouveaux marchés, en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni». Elle veut aussi mettre ses concurrents à distance.


Fondateurs : Adrien Roose, Chloé Roose, Jean-Christophe Libbrecht et Karim Slaoui

Création : septembre 2013 à Bruxelles

Chiffre d’affaires: NC

Financement: 6 millions d’euros levés en avril 2015

Effectifs: environ 25 personnes

[/tabs]

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Take Eat Easy lève 10 millions d’euros pour prendre le large
GameStop annonce le départ de son directeur général, l’action flambe en Bourse
Zoom lance un fonds de 100 millions de dollars pour les développeurs d’applications
Cryptomonnaies: alors que le marché s’envole, le Royaume-Uni travaille sur sa propre monnaie numérique
Starling Bank
La FinTech britannique Starling Bank lève 50 millions de livres auprès de Goldman Sachs
[Webinar] Comment ManoMano utilise l’analyse de produit pour croître et pour fidéliser ses clients
Jeux vidéo: avec « Hadès », le studio indépendant Supergiant séduit joueurs et développeurs