BusinessData RoomStartup

La start-up lyonnaise Capseo installe son e-marketing à la performance dans la Silicon Valley

Créée en janvier 2010 depuis l’incubateur de l’Ecole de Management de Lyon – Ecully, Capseo se positionne sur le nouveau secteur du webmarketing à la performance.

En clair, la jeune société propose une alternative économique sécurisante pour ses clients basée sur un prix par visiteur unique généré. Le calcul est réalisé grâce à un algorithme propriétaire de Capseo. Les prestations couvrent: l’optimisation du référencement sur les moteurs de recherche, la gestion de la présence sur les réseaux sociaux et blogs couplés à l’identification d’influenceurs, la production déléguée de contenus…

Pour offrir une dimension internationale aux actions e-marketing des marques, Capseo s’appuie sur une réseau de 1200 freelances identifiés dans 19 pays, sollicités au coup par coup. Ce réseau lui permet de travailler aujourd’hui en sous-traitance avec une des principales agences mondiales de communication.

Les deux fondateurs de la start-up (Anji Ismail, CEO et Faouzi El Yagoubi, CTO) sont partis faire un tour à San Francisco il y a quelques mois après avoir vu un reportage et y ont établi rapidement des contacts avec des clients locaux et des investisseurs. Capseo a donc ouvert récemment un bureau permanent dans la Silicon Valley  (Plug and Play Tech Center – Sunnyvale) et travaille activement à une levée  auprès de fonds américains plus sensibles à sa démarche innovante. La société a également ouvert un bureau à Tunis.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
La start-up lyonnaise Capseo installe son e-marketing à la performance dans la Silicon Valley
NSO Group: le fabricant du logiciel d’espionnage controversé Pegasus ouvre une enquête
Les données des consommateurs, nouvelle mine d’or de la grande distribution depuis l’avènement de l’e-commerce
Cajoo
Quick commerce: pourquoi la livraison rapide à domicile peine à être rentable
[Livre Blanc] Comment surfer sur la vague du sales enablement ?
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom