ActualitéEuropeInvestissementsLes levées de fonds

Le Data Science Studio Dataiku lève 3 millions d’euros

Fondée par des anciens d’Exalead, Apple et Logica en 2011, Dataiku est un Data Science Studio. En quelques mots, un outil intégré pour la construction d’applications prédictives. L’innovation majeure de Dataiku est de permettre de traiter, nettoyer, croiser et créer des prédictions sur des grands volumes de données brutes, avec des interfaces visuelles pour les analystes et des APIs pour les développeurs.

Ainsi les clients de Dataiku peuvent « plus » simplement créer des traitements de données afin d’améliorer leur recommandation produit, le ciblage des clients, mais aussi d’analyse des prix, la détection de pannes, l’optimisation des parcours web, etc…

Ouverture d’un bureau à New-York

La société vient d’annoncer une levée de fonds de 3 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Serena Capital. L’objectif est d’accélerer le développement aux Etats-Unis avec notamment la création d’un bureau à New-York.

Rentable depuis sa création, Dataiku enregistre 650 000 euros de chiffre d’affaires en 2013, et compte parmi ses clients vente-privee, Blablacar ou encore Pages Jaunes.

Les sociétés françaises se multiplient dans le domaine de la data et du big data predictif, à l’instar de Tinyclues, qui avait de son coté levé 1,4 millions d’euros en novembre dernier.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Le Data Science Studio Dataiku lève 3 millions d’euros
Oncidis : forte croissance des déchets technologiques composés principalement de batteries
Voitures autonomes: une cinquantaine de pays adoptent les normes contraignantes de l’ONU
Le PDG de SoftBank Masayoshi Son quitte le conseil d’administration d’Alibaba
10 millions d’euros pour Ubble et sa solution de vérification d’identité à distance
La startup api.video lève 5,5 millions de dollars pour démocratiser l’utilisation de la vidéo comme outil d’engagement
E-sport: après le confinement, le cyclisme virtuel tente de faire perdurer l’engouement
Copy link