ActualitéBusinessFoodTech

Le groupe SEB mise sur la startup de contenus culinaires Chefclub pour accélérer dans le digital

AFP

Le groupe spécialiste du petit électroménager SEB a annoncé lundi une prise de participation minoritaire dans la start-up Chefclub, dédiée à la production et la diffusion de contenus dans le domaine culinaire. SEB investira, via son fonds SEB Alliance, lors du second tour de financement de Chefclub, a indiqué le groupe dans un communiqué. Le montant du tour de table est au total de 14 millions d’euros, mené par First Bridge Ventures, avec la participation d’autres acteurs comme Korelya Capital, le fonds de Fleur Pellerin, et Aglaé Ventures.

Un milliard de vues mensuelles

Chefclub, lancé en 2016 par trois frères (Thomas, Jonathan et Axel Lang), a vendu 700 000 livres ainsi qu’une série de produits destinés aux enfants, et enregistre un milliard de vues mensuelles, selon le communiqué. Parmi les initiatives communes, SEB annonce le lancement au premier semestre d’une gamme de produits sous la marque Chefclub by Tefal (ustensiles de cuisine, petit électroménager).

Ces produits seront vendus en France et à l’international. Le PDG de SEB, Thierry de la Tour d’Artaise, cité dans le communiqué, a souligné que la collaboration avec Chefclub va permettre au groupe « d’accélérer (son) développement sur le digital culinaire » et « d’atteindre une nouvelle audience ».

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Le groupe SEB mise sur la startup de contenus culinaires Chefclub pour accélérer dans le digital
Transformation numérique: le groupe lyonnais Visiativ veut lever jusqu’à 8 millions d’euros
Microsoft Viva : une révolution sur le marché?
Facebook: 3 questions sur la suspension de Donald Trump
Cloud: Microsoft s’engage à maintenir en Europe les données de ses clients européens
PayPal Tink
PayPal réalise le meilleur premier trimestre de son histoire et revoit ses prévisions à la hausse
Shift Technology, nouvelle licorne française de l’AssurTech après une levée de 220 millions de dollars