ActualitéBusinessInvestissementsLegalTechLes levées de fonds

LegalTech: Leeway lève 4,2 millions de dollars auprès de HenQ et Kima pour séduire les entreprises

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Au sein des entreprises, les départements juridiques font partie des moins modernes et manquent encore cruellement de solutions numériques adaptées. Pour éviter aux juristes une partie de leurs tâches manuelles et chronophages, Leeway a développé une solution de gestion de contrats innovante. Six mois après son lancement, la startup française lève 4,2 millions de dollars en seed auprès de HenQ, Kima Ventures (Xavier Niel), et business angels dont les fondateurs d’Algolia, Eventbrite, Spendesk, MeilleursAgents, Livestorm ou encore Luko.

Fondé sous l’impulsion d’Antoine Fabre, Sébastien Decrême et Thibaut Caoudal, Leeway développe une solution permettant de gérer toutes les étapes du contrat, de l’écriture de celui-ci à sa signature. Les juristes peuvent en effet directement passer par la plateforme pour négocier au lieu d’utiliser des outils de traitement de texte classiques type Word et de s’échanger de multiples mails. La startup française revendique des négociations trois fois plus rapides grâce à sa solution, avec un taux d’erreur réduit.

Avec cette solution, Leeway vise les entreprises de 100 à 500 collaborateurs. La startup basée à Station F enregistre déjà une trentaine de clients, en France comme au Royaume-Uni, à l’instar de Voodoo, Evaneos, Ifop et Fitness Park. Depuis son lancement, la plateforme a généré plus de 10 000 contrats pour 500 utilisateurs. « Aujourd’hui, les entreprises perdent une quantité de temps et d’argent considérable sur les étapes amont du cycle de vie du contrat, avant la signature », explique Antoine Fabre, co-fondateur et CEO de Leeway. « Le futur de la gestion de contrat passe par des solutions modernes, intuitives et facilitant la collaboration en interne comme avec les parties externes, et nous voulons mener ce changement ».

«La signature électronique a ouvert la voie»

La startup parisienne ambitionne désormais de recruter une vingtaine de personnes dans l’année, notamment dans les secteurs Tech, produit, marketing ou encore au support client. Leeway entend également profiter de l’accélération globale du numérique depuis la pandémie pour promouvoir sa solution auprès des entreprises. Pour Alexis Robert, Partner chez Kima Ventures, le secteur est prêt à accueillir cette transformation numérique.

« Des millions de contrats sont créés chaque jour et pourtant la majorité des personnes qui les gère déplore une expérience désastreuse », commente-t-il. « Nous sommes encore enfermés dans des solutions comme Word créées dans les années 80. Ce marché est gigantesque et la signature électronique a récemment ouvert la voie. Les entreprises sont prêtes à adopter des solutions comme Leeway », conclut-il.

Leeway : les données clés

Fondateurs : Antoine Fabre, Sébastien Decrême et Thibaut Caoudal
Création : 2020
Siège social : Paris
Secteur : Legaltech

Activité : plateforme de gestion de contrats


Financement : 4,2 millions de dollars en seed auprès de HenQ, Kima Ventures (Xavier Niel), et business angels dont les fondateurs d’Algolia, Eventbrite, Spendesk, MeilleursAgents, Livestorm ou encore Luko.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA. Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page