ActualitéBusinessInvestissementsTech

Les Français de Nuxeo lèvent 10 millions de dollars pour accélérer à l’international

Nuxeo, concepteur d'une plateforme d’ECM (Enterprise Content Management, gestion de contenu d’entreprise), vient de lever 10 millions de dollars (8,8 millions d’euros) auprès de Kennet Partners. C’est le premier tour de table réalisé par l’éditeur open source français depuis 2013.

Fondée en 2000, la société Nuxeo propose une plateforme de gestion de contenus complexes et d’actifs numériques à destination des entreprises. Extensible et modulaire, elle permet aux architectes et aux développeurs de créer des applications de gestion de contenu. Nuxeo revendique plus de 1 000 organisations sur sa plateforme, dont Electronic Arts, l’AFP, Orange ou encore Boeing.

Les Etats-Unis, priorité de Nuxeo

Sur le marché des ECM, Nuxeo doit composer avec la concurrence de Microsoft qui édite SharePoint, une série de logiciels pour applications Web dédiées notamment à la gestion de contenu et à la création de statistiques décisionnelles. D’autres acteurs sont actifs dans ce secteur, à l’image d'Alfresco. «Le marché de l’ECM connaît une transformation radicale, due à 3 disruptions majeures : complexité des données, volume des contenus digitaux et diversité des canaux de diffusion. Or les systèmes hérités ne sont pas en mesure de faire face aux besoins exponentiels des entreprises pour gérer leurs contenus», note Eric Barroca, PDG de Nuxeo.

Avec ce nouvel investissement, le groupe français a l’intention d’accélérer son déploiement international. Cette extension s’appuiera notamment sur une augmentation des ventes en Amérique du Nord et une croissance continue en Europe et en Asie. Les Etats-Unis apparaissent comme une priorité pour l’éditeur français puisque c’est désormais au pays de l’Oncle Sam que la société génère la moitié de son chiffre d’affaires, d’après les informations communiquées par Nuxeo.

Bouton retour en haut de la page
Les Français de Nuxeo lèvent 10 millions de dollars pour accélérer à l’international
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Gojob, la startup qui veut revaloriser le statut de l’interim grâce à l’IA
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?