ActualitéBusinessObjets connectésTech

Avec 16 milliards d’objets connectés d’ici cinq ans, l’IoT va surpasser le smartphone

Sur les 28 milliards de terminaux mobiles en circulation en 2021, 16 milliards seront des objets connectés, selon le Ericsson Mobility Report publié en ce début de mois de juin. On y apprend également que d'ici cinq ans, 10 fois plus de données mobiles seront échangées. Ce sont les datas partagées via des smartphones qui devraient le plus augmenter sur la période (x12), suivies des données partagées sur tablette (x6). Rappelons qu'Ericsson est spécialisé dans les équipements, les logiciels et les services de mobilité. 

D’où proviendront exactement ces données? Comment cette évolution se traduira-t-elle en termes de comportements et d’usages?

90% des données proviendront des smartphones

Si la quantité de données mobiles échangées dans le monde devrait connaître une importante croissance dans les cinq années à venir, le nombre d’abonnements mobiles ne devrait être multiplié que par 1,2 sur la même période, selon les auteurs de l’étude.

90% des données mobiles devraient malgré tout passer par des smartphones. D’ici 2021, 70% des 9 milliards d’abonnements mobiles qu'il y aura dans le monde concerneront ainsi des abonnements smartphones. C’est en Asie Pacifique que la croissance devrait être la plus importante (+1700 abonnements).

ericsson-mobility-report-1

Les objets connectés en croissance de 23% par an

Autre constat de l’étude il y aura près de 16 milliards d’objets connectés  (voitures connectées, machines, compteurs publics, et électronique grand public) en circulation en 2021, soit 3,4 fois plus qu’en 2015 (où les auteurs de l’étude en dénombrent 4,6 milliards).

Plus précisément, le nombre d’objets connectés en circulation devrait augmenter de 23% par an en moyenne les 5 prochaines années, et représenter 57% de l’ensemble des terminaux mobiles utilisés. 

On notera que c’est en Asie Pacifique et en Europe Occidentale que le nombre d’objets connectés devrait augmenter le plus fortement sur la période.

ericsson-mobility-report-3

70% du trafic proviendra de la vidéo

Sans surprise, en terme d’usages, 70% du trafic mobile concernera la vidéo d’ici 5 ans, loin devant les réseaux sociaux (7% du trafic), et les téléchargements de logiciels (3% du trafic). On notera que les vidéos intégrées sur des pages de réseaux sociaux sont comptabilisées dans la catégorie vidéo. Ainsi les vidéos Facebook Live, qui sont en plein essor, se retrouvent dans les contenus vidéos et non réseaux sociaux. 

Autre preuve de l’importance de la vidéo sur smartphones: entre 2011 et 2015, le temps passé à regarder la TV ou des vidéos sur un poste de télévision, ou bien sur un ordinateur a diminuté au profit des smartphones et des tablettes, comme le montre le graphique ci-dessous.

ericsson-mobility-report-6

** Méthodologie

VOIR l'étude complète:

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This