ActualitéBusinessTech

Les premières élections professionnelles pour les VTC et livreurs se tiendront avant fin 2022

AFP

Des élections de représentants du personnel dans les secteurs de VTC et de livraisons de courses auront lieu avant fin 2022, a indiqué mercredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Une ordonnance, présentée par la ministre du Travail Elisabeth Borne lors du Conseil des ministres, « rééquilibre sensiblement les relations de travail entre les plateformes et les travailleurs en permettant des élections de représentants du personnel dans (ces) deux secteurs: concrètement, cela veut dire qu’au plus tard le 31 décembre 2022 se tiendront les premières élections professionnelles pour les livreurs de repas, de courses, et pour les conducteurs de VTC », a expliqué M. Attal à l’issue du Conseil.

«Faire entendre leurs revendications et leurs voix»

« Bien que travailleurs indépendants, leur représentation sera ainsi assurée auprès des plateformes, ils pourront faire entendre leurs revendications et leurs voix », a-t-il poursuivi. La décision intervient un mois après la présentation d’un rapport commandé par le gouvernement à un ancien DRH d’Orange, Bruno Mettling, une travailleuse indépendante, Pauline Trequesser, et un ancien haut-fonctionnaire, Mathias Dufour. Ils préconisaient notamment de se focaliser sur les plateformes de chauffeurs VTC ou de livreurs, « où le déficit de droit et de protection est le plus criant », en prônant des élections par secteur d’activité, avec des représentants pour les chauffeurs, et d’autres pour les livreurs. La mission suggérait également l’organisation d’un scrutin ouvert à tous les travailleurs des plateformes ayant eu au moins trois mois de chiffre d’affaires sur les six derniers mois. Le rapport avait notamment été salué par la CFDT.

Cette ordonnance « va permettre de faire émerger un dialogue social » pour « mettre en place des protections renforcées pour les travailleurs indépendants de plateformes. La publication d’aujourd’hui est une première brique importante », a réagi une porte-parole d’Uber, dans un communiqué transmis mercredi soir. « Nous sommes prêts à prendre toute notre part au futur dialogue social et allons mettre en oeuvre des initiatives pour soutenir son déploiement », a-t-elle assuré. « C’est un pas important pour le marché du travail du XXIe siècle, c’est un pas qui sera suivi d’autres, notamment sur l’organisation des négociations collectives dans le secteur », a assuré mercredi le porte-parole du gouvernement.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Les premières élections professionnelles pour les VTC et livreurs se tiendront avant fin 2022
Brevets télécoms: Ericsson et Samsung règlent un important litige
Bill.com rachète la startup Divvy pour 2,5 milliards de dollars afin de gérer les dépenses des PME
Facebook
Facebook: la suspension de Donald Trump relance le débat de l’auto-régulation des réseaux sociaux
Bouygues Telecom
5G: Bouygues Telecom va recevoir 350 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement
Twitter
Twitter lance une « boîte à pourboires » pour fidéliser les influenceurs
[BOOTSTRAP] Comment les entreprises qui bootstrappent s’adaptent elles à la crise?