AcquisitionActualitéBusinessTech

L’opérateur Nérim rachète Normaction

Septième rachat pour l’opérateur français Nérim, avec Normaction. Cette entreprise spécialiste du secteur Telecom B2B fixe et mobile suit de près Boost, acquisitions réalisée par Nérim en juillet.

L’opérateur Internet et Telecom crée en 1999 renforce ainsi son offre téléphonie  à destination des entreprises, sa présence sur le territoire et ses effectifs — Normaction comptant plusieurs bureaux nationaux et une cinquantaine d’employés –.

Dans un communiqué de presse diffusé ce jeudi 12 septembre, le président de Nérim — Cyril de Metz — relie cette « expansion » à une « dynamique de croissance externe ambitieuse » et « une politique d’acquisition très active ».

Parmi les autres acquisitions de l’entreprise, on compte aussi Internext (2002), Netultra (2009) ou encore HGT Télécom (2010).

A l’origine simple fournisseur d’accès à Internet, Nérim revendique aujourd’hui 20 000 clients, trois casquettes (fournisseur d’accès à Internet, d’hébergeur et d’opérateur télécom) et une croissance moyenne de 20% par an.

Le rachat de Normaction annoncé ce mercredi vient grossir son CA. Il était de 20 millions en juillet dernier — lors du passage du président de l’entreprise sur Frenchweb –, il serait à présent de « 40 millions d’euros ».

Bouton retour en haut de la page
L’opérateur Nérim rachète Normaction
La Grande Démission: comment TikTok précipite la mue du marché du travail
Redressement judiciaire pour Sigfox, à la recherche de nouveaux acquéreurs. (MAJ le 29/01/22)
[Made in Bordeaux] Qui sont les 20 startups à impact à suivre en 2022 ?
MICHEL COMBES
SoftBank: Marcelo Claure claque la porte, le Français Michel Combes promu DG de SoftBank International
Les cookies internet n’ont jamais été conçus comme des outils d’espionnage, affirme leur inventeur
Portrait de Christel Heydemann, du BCG à la direction générale d’Orange