AcquisitionActualitéBusinessTech

L’opérateur Nérim rachète Normaction

Septième rachat pour l’opérateur français Nérim, avec Normaction. Cette entreprise spécialiste du secteur Telecom B2B fixe et mobile suit de près Boost, acquisitions réalisée par Nérim en juillet.

L’opérateur Internet et Telecom crée en 1999 renforce ainsi son offre téléphonie  à destination des entreprises, sa présence sur le territoire et ses effectifs — Normaction comptant plusieurs bureaux nationaux et une cinquantaine d’employés –.

Dans un communiqué de presse diffusé ce jeudi 12 septembre, le président de Nérim — Cyril de Metz — relie cette « expansion » à une « dynamique de croissance externe ambitieuse » et « une politique d’acquisition très active ».

Parmi les autres acquisitions de l’entreprise, on compte aussi Internext (2002), Netultra (2009) ou encore HGT Télécom (2010).

A l’origine simple fournisseur d’accès à Internet, Nérim revendique aujourd’hui 20 000 clients, trois casquettes (fournisseur d’accès à Internet, d’hébergeur et d’opérateur télécom) et une croissance moyenne de 20% par an.

Le rachat de Normaction annoncé ce mercredi vient grossir son CA. Il était de 20 millions en juillet dernier — lors du passage du président de l’entreprise sur Frenchweb –, il serait à présent de « 40 millions d’euros ».

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
L’opérateur Nérim rachète Normaction
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
Malgré son éviction par Apple et Google, Fortnite génère toujours plus de revenus
[DECODE Brésil] La FinTech et l’e-commerce défient la pandémie en Amérique latine
Gate Watcher : « Chaque pays européen souhaite avoir son industrie de la cybersécurité »
Comment Welcome at Work! a vu les besoins en animation des bureaux changer avec la crise
Gleamer
MedTech: Gleamer boucle un tour de table de 7,5 millions d’euros mené par XAnge
Copy link