AcquisitionActualitéBusinessTech

L’opérateur Nérim rachète Normaction

Septième rachat pour l’opérateur français Nérim, avec Normaction. Cette entreprise spécialiste du secteur Telecom B2B fixe et mobile suit de près Boost, acquisitions réalisée par Nérim en juillet.

L’opérateur Internet et Telecom crée en 1999 renforce ainsi son offre téléphonie  à destination des entreprises, sa présence sur le territoire et ses effectifs — Normaction comptant plusieurs bureaux nationaux et une cinquantaine d’employés –.

Dans un communiqué de presse diffusé ce jeudi 12 septembre, le président de Nérim — Cyril de Metz — relie cette « expansion » à une « dynamique de croissance externe ambitieuse » et « une politique d’acquisition très active ».

Parmi les autres acquisitions de l’entreprise, on compte aussi Internext (2002), Netultra (2009) ou encore HGT Télécom (2010).

A l’origine simple fournisseur d’accès à Internet, Nérim revendique aujourd’hui 20 000 clients, trois casquettes (fournisseur d’accès à Internet, d’hébergeur et d’opérateur télécom) et une croissance moyenne de 20% par an.

Le rachat de Normaction annoncé ce mercredi vient grossir son CA. Il était de 20 millions en juillet dernier — lors du passage du président de l’entreprise sur Frenchweb –, il serait à présent de « 40 millions d’euros ».

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
L’opérateur Nérim rachète Normaction
Brevets télécoms: Ericsson et Samsung règlent un important litige
Bill.com rachète la startup Divvy pour 2,5 milliards de dollars afin de gérer les dépenses des PME
Facebook
Facebook: la suspension de Donald Trump relance le débat de l’auto-régulation des réseaux sociaux
Bouygues Telecom
5G: Bouygues Telecom va recevoir 350 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement
Twitter
Twitter lance une « boîte à pourboires » pour fidéliser les influenceurs
[BOOTSTRAP] Comment les entreprises qui bootstrappent s’adaptent elles à la crise?