ActualitéAmérique du nordBusinessInvestissementsLes levées de fondsTransport

Lyft lève 500 millions de dollars pour atteindre une valorisation de 7 milliards de dollars

  • Malgré la hausse de sa valorisation, Lyft reste encore très loin d’Uber, qui est valorisée 62,5 milliards de dollars.
     
  • Avec ce nouvel investissement, Lyft entend capitaliser sur les retombées des récents scandales auxquels doit faire face Uber.
     
  • Lyft opère dans 300 villes aux États-Unis.

 

Le montant

Lyft compte bien profiter des déboires d’Uber pour gonfler ses parts de marché outre-Atlantique. La société américaine vient ainsi de boucler un tour de table de 500 millions de dollars, selon une information rapportée par le Financial Times. Les investisseurs ayant participé à l’opération n’ont pas été communiqués. 

Actuellement valorisée 6,9 milliard de dollars, l’entreprise basée à San Francisco atteint une valorisation de 7,4 milliards de dollars en incluant ce nouvel apport financier. Malgré la hausse de sa valorisation, Lyft reste encore très loin d’Uber, qui vaut dix fois plus cher que son principal rival aux États-Unis avec une valorisation de 62,5 milliards de dollars, précise le Financial Times.

Le marché

Fondée en 2012 par John Zimmer, Rajat Suri et Logan Green, Lyft opère dans 300 villes aux États-Unis. A titre de comparaison, Uber revendique une présence dans 575 villes à travers le monde pour satisfaire ses 40 millions d’usagers actifs. 315 000 chauffeurs travaillent sous la bannière de Lyft. Malgré la puissance financière d’Uber (8,81 milliards de dollars levés depuis 2009), Lyft tente de résister sur le marché américain. Bien que les investisseurs se tournent, dans leur grande majorité, vers le leader du marché, Lyft a tout de même réussi à lever 2,51 milliards de dollars depuis sa création.

La société dirigée par Logan Green espère surtout tirer profit de la vague de polémiques qui s’abat sur Uber depuis plusieurs mois. Entre les mensonges autour des revenus de ses conducteurs, sa culture sexiste en interne aux État-Unis, le départ de son président Jeff Jones ou encore l’accident d’une de ses voitures autonomes, la plateforme de Travis Kalanick est dans la tourmente. Dernièrement, Lyft a lancé une nouvelle offre reposant sur un modèle proche des transports en commun. Baptisée Shuttle, ce service propose des trajets de covoiturage avec des itinéraires fixes comprenant des arrêts spécifiques pour embarquer et déposer les passagers. En 2016, Lyft a réalisé un chiffre d’affaires de 708 millions de dollars, soit plus du triple de celui enregistré en 2015. 

Les objectifs de la Start-up 

Avec ce nouvel investissement, Lyft entend capitaliser sur les retombées des récents scandales auxquels doit faire face Uber. En augmentant sa valorisation, l’entreprise américaine espère également devenir plus séduisante aux yeux des investisseurs. Ce tour de table est aussi l’occasion pour Lyft de renvoyer l’image d’une société qui se porte bien. L’an passé, les rumeurs autour d’un éventuel rachat de l’entreprise étaient revenues avec insistance. General Motors, Google, Amazon ou encore Apple figuraient sur la liste des acheteurs potentiels.

Fondateurs : John Zimmer, Rajat Suri et Logan Green

Lancement : 2012

Siège social : San Francisco

Activité : plateforme de VTC

Financement : 500 millions de dollars en avril 2017

Lire aussi :

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
Lyft lève 500 millions de dollars pour atteindre une valorisation de 7 milliards de dollars
[Webinar] Passez de 3 semaines à 3 heures avec la signature électronique
Huawei: la Suède bannit à son tour des groupes chinois de son réseau 5G
Après l’e-commerce, MercadoLibre veut devenir leader des paiements numériques en Amérique Latine
Face à Amazon, Microsoft s’allie à SpaceX (Elon Musk) pour muscler son offre cloud
[Webinar] Les nouvelles alternatives pour lire une presse de qualité
Les annonces PropTech qu’il ne fallait pas manquer depuis juin