ActualitéBusinessDistributionEtudesEuropeTech

M-commerce rime avec sport, mode et luxe en France

  • Au second trimestre, les transactions mobiles représentent 27% de l'ensemble des transactions réalisées en ligne (en France). A l'échelle mondiale, cette proportion monte à 41%. 
  • Plus de la moitié (54%) des transactions mobiles se font via une application. 
  • En France, plus de 30% des transactions pour les biens de sport, la mode et le luxe sont des transactions mobiles. 

 

Les achats effectués sur mobile prennent une place de plus en plus importante dans l'activité globale des e-commerçants. En l'espace d'un an, la part de transactions mobiles est passée de 21 à 27% en France, soit une augmentation de près d'un tiers, selon le «Rapport d'activité sur le commerce mobile» du premier semestre de l'année réalisé par Criteo. Le terme de m-commerce regroupe à la fois les ventes effectuées sur smartphone et celles réalisées sur tablette pour les auteurs de l'étude.

Si cette progression laisse supposer que le m-commerce a encore un fort potentiel de croissance en France, l'étude montre également que le «premier quartile» (i.e. les 25% de e-commerçants qui réalisent la plus grande part de leurs transactions sur mobile) semble plafonner à 34-35% de transactions mobiles depuis un an. A l'échelle mondiale, ce sont 41% des transactions qui sont aujourd'hui faites sur mobile. 

rapport-mcommerce-criteo-t2-2016-1

Plus de la moitié des achats mobiles passent pas une application

A contre courant d'autres études récentes, qui suggèrent qu'il n'est pas judicieux pour une marque de développer son application mobile, le rapport de Criteo montre les avantages d'avoir une application dédiée pour un e-commerçant. 

Outre le fait que plus de la moitié des achats mobiles (54%) se font via une application, cette dernière permet en effet de multiplier par deux le taux de rétention de ses nouveaux utilisateurs (i.e. la part d'utilisateurs qui reviennent dans les 30 jours suivants leur première visite) comparé à un simple navigateur mobile.

Et ce n'est pas tout: le taux de conversion des applications est supérieur à celui des autres canaux (3 fois plus important qu'un navigateur mobile, et 1,5 fois supérieur à un ordinateur), et le panier moyen des achats réalisés via une app est plus élevé que sur les autres canaux (27% de plus que sur ordinateur par exemple). 

Le succès des apps comparées aux sites mobiles est perceptible à toutes les phases du tunnel de conversion des e-commerçants: plus de produits vus par le mobinautes, mais aussi plus de mises en panier et enfin plus d'achats finalisés. 

apport-mcommerce-criteo-t2-2016-3

En France, Android surpasse iOS en matière de m-commerce

Si au début de l'année 2015 les ventes sur tablettes comptaient pour plus de 60% des ventes totales en France, la tendance s'est inversée en cours d'année au profit du smartphone, qui représente désormais 57% des ventes sur smartphone.

Autre évolution par rapport à la même période l'an dernier: les transactions réalisées via des smartphones Android ont pratiquement doublé et surpassent maintenant celles réalisées via des iPhones (8,3% contre 6,3%). 

Si elle se développe rapidement, la vente sur mobile ne concerne cependant pas toutes les catégories de biens de la même manière. Les articles de sport ainsi que les articles mode et luxe sont ainsi ceux qui sont actuellement le plus vendus sur mobile en France (plus de 30% des transactions effectuées en ligne dans chacune des catégories). Ce sont aussi ces deux catégories d'articles qui ont connu la plus grande progression en un an: +18% pour les articles de sport, +21% pour les articles mode et luxe. 

Le Japon et le Royaume-Uni, champions du m-commerce

A l'échelle mondiale, en moyenne 4 transactions sur 10 sont faites sur mobile. Mais de fortes disparités persistent entre les pays: au Japon et au Royaume-Uni, le m-commerce représente plus de la moitié des transactions réalisées en ligne, et surpasse les ventes par ordinateur.

La Corée du Sud, l'Australie et l'Allemagne arrivent également dans le Top 5 des pays les plus actifs en matière de m-commerce. La France arrive quant à elle à la 10e place. 

rapport-mcommerce-criteo-t2-2016-4

Les tendances observées en France en matière de terminaux sont représentatives des tendances mondiales: le smartphone surpasse ainsi la tablette dans l'ensemble des 12 pays étudiés dans le cadre de l'étude. On notera qu'en Corée du Sud, la tablette est quasiment absente, avec plus de 95% des transactions réalisées sur smartphone. 

 

** Méthodologie: étude réalisée sur des données de transactions individuelles, collectées auprès de plus de 3 300 e-commerçants à l'échelle mondiale. Les 1,7 milliard de transactions recensées via les ordinateurs et les sites mobiles ont généré 720 milliards de dollars de ventes annuelles. Criteo analyse le commerce mobile depuis le 4e trimestre 2014. 

LIRE aussi: 6 tendances à connaître sur le m-commerce en France

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This