ActualitéBusinessCorrespondantsTech

[Made in Switzerland] 3 minutes pour comprendre l’innovation en Suisse : chapitre 2, les drones

Par Raphael Grieco, correspondant FrenchWeb

Après avoir établi un panorama de la Deep Tech en Suisse, nous survolerons l’industrie helvétique des drones dans ce 2ème volet de cette série en 6 chapitres.

Pour rappel, dans cette nouvelle série en 6 chapitres initiée avant l’été, nous établissons pour vous un focus sur l’innovation en Suisse dont la promesse de lecture est que vous puissiez en 3 minutes par chapitre connaitre les acteurs-clé de la Tech «Made in Switzerland».

Chapitre 1. Focus sur 3 secteurs en Suisse : la «Deep Tech»
Chapitre 2. Focus sur 3 secteurs en Suisse : les «Drones»
Chapitre 3. Focus sur 3 secteurs en Suisse : la «Blockchain»
Chapitre 4. Les incubateurs et accélérateurs
Chapitre 5. Les aides publiques par canton et fédérales
Chapitre 6. Les investisseurs

Entre héritage, tradition et disruption, mapping synthétique et sélectif du succès technologique suisse.

Chapitre 2. Focus sur 3 secteurs en pleine explosion en Suisse : les «Drones»

Probablement placé dans la zone la plus visible et stratégique de VivaTech 2018, en face de la CEO FORUM, le pavillon suisse mettait à l’honneur ses drones lors de vols demo, dans une cage haute en sonorité, la « Swiss Volière ».

La Suisse peut se targuer non pas d’avoir une mais deux Valleys, à l’instar de la Crypto Valley (dans le canton de Zoug), mais également de la Drone Valley qui s’étend de Lausanne à Zurich.

Sur le marché des drones estimé à 127 milliards de dollars par PwC, la Suisse comporte plus de 80 entreprises développant des drones «100% made in Switzerland» et/ou leurs services liés, représentant près de 2500 emplois, dans des champs d’application tels que la sécurité, l’agriculture, le transport médical ou l’aide humanitaire dans les zones de crise.

Si la Suisse est aujourd’hui en avance en matière de technologie de drones, c’est grâce au cadre règlementaire pragmatique adopté par la Confédération, à ses talents techniques, innovants, à une excellente mise en réseau des différents clusters (entreprises, hautes écoles innovantes et autorités) sur le territoire.

Un exemple flagrant de cette émulation créatrice est la plateforme U-space, fruit d’une collaboration entre trois startups, Skyguide, senseFly (rachetée par Parrot) et AirMap, la plateforme open-source PX4, SITA et L’Office Fédéral de l’Aviation Civile. U-space entend créer une infrastructure digitale permettant un accès sûr et efficace à l’espace aérien européen pour des millions de drones.

Cette prise en considération des possibles multiples use cases pour cette industrie a ainsi permis l’éclosion en Suisse d’un environnement R&D favorable et pionnier pour les start-ups.

À noter: Les Drones Days 2018 qui ont lieu à L’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) du 31 août au 2 septembre 2018, comportant trois volets: course de drones, exposition, International Drones Conference mais aussi démonstrations, ateliers participatifs, initiations au vol en immersion et sur simulateur. 

Nous vous présentons 4 startups / scaleups suisses: l’«Incontournable», l’«Emergente» et nos deux «Paris Early Stage»

L’ «Incontournable»: Flyability (inspection industrielle) à Lausanne, créée en 2014: Flyability construit des drones sûrs pour les endroits inaccessibles. En permettant aux drones d’être utilisés en toute sécurité dans les villes, dans les bâtiments et en contact avec les gens, Flyability permet de résoudre deux problèmes principaux: les collisions et les risques de blessures. Le premier marché de Flyability est l’inspection industrielle dont la solution évite d’envoyer des personnes dans des zones dangereuses et confinées. Plus de 300 clients utilisent les drones de Flyability pour l’inspection de zones et complexes énergétiques, industriels, pétroliers et gaziers. Flyability permet également aux professionnels de la recherche et du sauvetage et de la sécurité d’évaluer les situations d’urgence sans mettre les humains en danger. Flyability a remporté le prix de 1 million de dollars « Drones for Good 2015 » et plus de 15 autres prix technologiques et commerciaux, dont le statut de TOP100 Swiss Startups en 2015, 2016 et 2017. Flyability a levé plus de 6.8 millions de dollars selon Crunchbase.

L’ «Emergente»: Gamaya (agriculture) à Lausanne, créée en 2015: Gamaya améliore l’efficacité et la durabilité des cultures agricoles en offrant des solutions agronomiques, grâce à l’imagerie hyperspectrale et à l’intelligence artificielle. Grâce à ses services d’aide à la décision et d’automatisation, les agriculteurs industriels peuvent réduire les coûts d’irrigation, limiter les usages de produits chimiques, de carburant et du travail manuel, tout en réduisant l’impact environnemental et en améliorant la quantité et la qualité de leurs produits. En janvier 2018, Gamaya venait d’annoncer la mise sur le marché au Brésil de CaneFit, sa première solution à destination des grands producteurs de canne à sucre industriels. Gamaya utilise une combinaison d’imagerie spatiale et basée sur des drones et un traitement de l’imagerie disponible en SaaS et via une API pouvant être intégrée à un logiciel de gestion existant. Gamaya a levé plus de 7.4 millions de francs suisses selon Crunchbase.

Le «Pari Early Stage» #1: Deldro (service de livraison express) à Zurich, créée en 2017: Deldro développe un service basé sur des drones de livraisons B2B express et 24/7, rapides et sûres utilisant des drones autonomes d’une portée allant jusqu’à 100 km, d’une capacité de 3 KG, dont la gestion se fait via une app très ergonomique.

Le «Pari Early Stage» #2: Skypull (énergie éolienne aéroportée) à Lugano, créée en 2017: En atteignant des altitudes plus élevées et sans une infrastructure lourde, Skypull est un drone « captif » autonome qui monte et capture le puissance des vents d’altitude plus forts, abondants et continus que les vents entraînant les éoliennes conventionnelles. Il fonctionne comme un cerf-volant et transforme le vent en énergie cinétique qui à son tour est convertie en électricité par un générateur au sol.

Les deux évènements du mois

5ème édition du Smart City Day 2018: « villes intelligentes : à quel point ? »

Organisé par Innobridge | Forum-Fribourg, le 13 septembre 2018 de 8h30 à 19h30

Le Smart City Day se veut fédérateur pour les cités et les cantons de Suisse Romande, en tant qu’acteur extérieur aux parties prenantes diverses liées aux territoires et écosystèmes accueillant l’événement. L’objectif est d’accompagner et de construire ensemble, en bonne intelligence, les communes et villes de demain. Le Smart City Day est un catalyseur de cette dynamique, au service de la communauté.

3 billets avec tarif réduit de 50% à gagner grâce à La French Tech Suisse avec le code Innobridge_invitSCD18_FrenchTech

Startup DAYS 2018: « The reference International Startup Event in Switzerland » 

Organisé par Startup INVEST | Stade de Suisse Bern, les 25-26 septembre 2018 de 8h30 à 19h30

Avec l’ouverture aux visiteurs internationaux et aux start-ups, un nouveau design, des prix de CHF 100’000 et plus, le caractère de l’événement Startup DAYS a fondamentalement changé. Plus de 1’000 visiteurs sont attendus le deuxième jour et la moitié des startups présentes viendront de l’étranger. L’objectif dans cinq ans est d’être reconnu mondialement comme un événement de haut niveau pour les startups DeepTech. Pas d’un événement de masse avec plus de 10’000 participants, mais un événement de grande qualité qui représente «Swiss Made».

10 Pass Gratuits (2 jours) STARTUP à gagner avec la French Tech Suisse

Candidature STARTUP pour participer

Le correspondant:

Raphael Grieco a commencé en conseiller en investissement en Suisse. Installé à Genève depuis près de 12 ans, il est aussi le fondateur de l’évènement UPComingVC, un « Venture Capital Investment Challenge » dédié aux VCs, Startups et à des Challengers souhaitant devenir VCs. Il organise également de nombreux meet-ups à Genève, notamment ceux de Product Hunt et contribue à différents projets liés à l’innovation digitale (labélisation de la French Tech Suisse, création d’un fonds de venture capital). Raphael est diplômé de SKEMA Business School.

Tags
Plus d'infos

Les correspondants

Les correspondants des Frenchweb en France et à l'international

Sur le même sujet

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer