ActualitéAsieBusinessStartupTech

[Numbers] Combien pèse le marché de la réalité virtuelle en Chine?

  • 29 millions de dollars en 2015
  • environ 850 millions de dollars en 2016
  • 2,16 milliards de dollars en 2017

 

Selon le China Electronics Standardization Institute, le marché de la réalité virtuelle en Chine s'élèverait à plus de 7,9 milliards de dollars en 2020. Dans le monde ce chiffre devrait atteindre les 90 miliards de dollars selon les estimations de Digi-Capital.

Au début de l'année 2016, la Chine comptait près de 200 start-up dans le domaine de la réalité virtuelle. 3000 cafés ont été créés cette même année et proposent de tester ces nouveaux outils. Les 30 minutes sont facturées 8 dollars.

Les investissements en matériel ont représenté 78% du total des investissements réalisés dans tous les produits liés à la VR en 2015 et 2016 (chiffre Niko Partners). Selon un sondage effectué par Niko Partners en 2016, plus de la moitié des joueurs chinois sont intéressés par la réalité virtuelle. 30% d'entre eux se disent prêts à dépenser jusqu'à 200 dollars pour un appareil.

En juillet 2016, le géant du e-commerce chinois Alibaba annonçait la création de son propre service de vente en ligne en réalité virtuelle. Tencent, Xiaomi, Chukong, HTC ou encore Shanda souhaitent aussi développer un segment de leur activité dans ce domaine.

Sources: MIT Technology Review, Forbes, Digi-Capital

Lire aussi: 

 

Bouton retour en haut de la page
[Numbers] Combien pèse le marché de la réalité virtuelle en Chine?
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux
[Série D] Exotec lève 335 millions de dollars pour devenir la première licorne industrielle française
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
[SEED] Stoïk lève 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Kima Ventures pour assurer les PME contre les cyberattaques
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies