ActualitéRetail & eCommerce

Plateforme de e-commerce : Shopify lève 100 millions de dollars

La plateforme de e-commerce Shopify a annoncé avoir levé 100 millions de dollars (72 millions d’euros) auprès de Omers Ventures et Insight Venture Partners, comme principaux meneurs, mais aussi Bessemer Venture Partners, FirstMark Capital, Georgian Partners, ou encore Felicis Ventures.

Surprise : alors que la société édite une solution permettant de monter rapidement un site d’achats et de ventes en ligne, elle précise cependant qu’elle profitera de ce tour de table pour étendre ses activités hors ligne. « Notre vision est que l’avenir du commerce de détail n’est pas [dans une opposition entre] en ligne versus hors ligne » a déclaré Harley Finkelstein, directeur de la plateforme chez Shopify, cité par Gigaom. Une orientation qui s’inscrit dans les besoins des clients de l’entreprise. « Trente pour cent de nos marchands nous ont dit qu’ils vendent via des canaux hors ligne » a t-il expliqué.

Basée à Ontario, au Canada, Shopify avait lancé en août dernier une solution « POS system » (« Point-Of-Sale » , ndlr) permettant à ses utilisateurs de synchroniser leurs informations issues de leurs points de vente en ligne et hors ligne, notamment les données relatives aux inventaires.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. L’Ontario est une province du Canada, celle dans laquelle se trouvent d’ailleurs Toronto et Ottawa, la capitale. On dit donc « en Ontario », et non pas « à Ontario ». 
    Voilà voilà, histoire qu’on sache toujours un peu plus précisément de quoi on parle… ;)

  2. L’Ontario est une province du Canada, celle d’ailleurs où se trouvent Toronto et Ottawa, la capitale. On dit donc « en Ontario ».
    Histoire de préciser toujours un peu plus de quoi on parle au juste.. ;)

Plateforme de e-commerce : Shopify lève 100 millions de dollars
Podcasts : La voix est-elle le nouveau graal des médias numériques ?
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
Malgré son éviction par Apple et Google, Fortnite génère toujours plus de revenus
[DECODE Brésil] La FinTech et l’e-commerce défient la pandémie en Amérique latine
Gate Watcher : « Chaque pays européen souhaite avoir son industrie de la cybersécurité »
Comment Welcome at Work! a vu les besoins en animation des bureaux changer avec la crise
Copy link