ActualitéAmérique du nord

Pourquoi Apple rachète PrimeSense?

Hier soir, Apple a confirmé avoir racheté la start-up israélienne PrimeSense, qui a développé une technologie innovante basée sur la reconnaissance de mouvements, implémentée dans la Kinect de Microsoft.
Le montant de l’acquisition serait de 360 millions de dollars, un des plus gros chèques signés par Apple

A quoi pourrait servir ce rachat ?

1- La technologie 3D de PrimeSense servirait à optimiser l’Apple TV, et particulièrement dans le boîtier de l’Apple TV.

Outre son expertise dans le mouvement, PrimeSense a développé une expertise sur les capteurs 3D, qui sont utilisés notamment dans la gestuelle, pour reconstituer chaque mouvement sur un écran, de façon ultra réaliste. Une technologie aujourd’hui éprouvée qui permet à Apple de capitaliser maintenant sur son produit Apple TV, un produit qui n’a pas encore donné de bons résultats à ce jour. Le rachat de PrimeSense pourrait justement combler le manque d’interaction avec  l’écran de TV connectée, et surtout, booster l’écosystème applicatif des jeux sur l’AppStore/Apple TV. La reconnaissance de mouvements pourrait là aussi permettre à Apple d’offrir une expérience plus aboutie, connue des utilisateurs d’XBox de Microsoft.

2- Une autre stratégie est évoquée sur le rachat de PrimeSense: l’apport technologique supplémentaire sur Siri, la technologie de reconnaissance vocale, aujourd’hui implémentée sur les smartphones d’Apple. Mais si l’on identifie bien les bénéfices de la reconnaissance du mouvement appliqués au mobile, la chose est moins sûre, et la mise en application bien plus complexe à mettre en oeuvre…

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Surtout pourquoi Microsoft ne s’est pas réveillé plus tôt…

Bouton retour en haut de la page
Pourquoi Apple rachète PrimeSense?
Après avoir racheté Postmates, Uber licencie 15% des effectifs dont le fondateur de la startup
Le groupe SEB mise sur la startup de contenus culinaires Chefclub pour accélérer dans le digital
IA: l’Europe toujours à la traîne face aux États-Unis et à la Chine
Le maire de Miami tente de séduire les entreprises Tech de la Silicon Valley
FinTech : Alma lève 49 millions d’euros auprès de Cathay Innovation, Idinvest et Bpifrance
Opencell lève 6,8 millions d’euros auprès de Seventure Partners, Alliance Entreprendre et Capital Grand Est