ActualitéBusinessTech

Pourquoi la Banque centrale du Brésil bloque le projet de paiement via WhatsApp

AFP

La Banque centrale du Brésil a annoncé mardi qu’elle avait ordonné à Visa et Mastercard de suspendre leur projet de service de paiement numérique via la messagerie WhatsApp de Facebook, en raison de craintes pour la libre concurrence. Ce service de paiement avait été mis en place le 15 juin au Brésil, pays qui compte le deuxième plus grand nombre d’utilisateurs de WhatsApp au monde derrière l’Inde.

C’était la première fois que WhatsApp était utilisé comme moyen de paiement. Facebook entend rendre ce service progressivement disponible sur toute sa famille d’applications, y compris Instagram, et dans d’autres pays. Le géant des réseaux sociaux avait lancé son portefeuille « Facebook Pay » en novembre, en commençant par les Etats-Unis sur la plateforme principale et sur Messenger, son autre messagerie.

«Préserver un environnement concurrentiel adéquat»

Mais la Banque centrale du Brésil, qui régule les systèmes de paiement, a annoncé la suspension du service sur WhatsApp pour une durée indéterminée. « La raison de la décision de la banque centrale est de préserver un environnement concurrentiel adéquat, en assurant l’interopérabilité, la rapidité, la sécurité, la transparence et le caractère ouvert et économique du système de paiement », a expliqué l’institut d’émission.

La banque centrale a également exprimé son inquiétude quant à la confidentialité des données recueillies. WhatsApp est une messagerie cryptée de bout en bout, utilisée par plus de 1,5 milliard de personnes dans le monde tous les mois, d’après le cabinet Statistica.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
WhatsApp
Pourquoi la Banque centrale du Brésil bloque le projet de paiement via WhatsApp
[Appel à candidatures] Start Innovation Business Awards CIC : appel à projets jusqu’au 31 octobre
Atos: après une véritable série noire, le géant informatique français change de patron
E-santé: DentalMonitoring, nouvelle licorne française après une levée de 150 millions de dollars
Comment vous lancer avec succès dans l’e-commerce BtoB en 2022?
360Learning, fleuron de l’EdTech française, lève 200 millions de dollars
Batch, la startup de Simon Dawlat (AppGratis), boucle un tour de table de 20 millions d’euros