ActualitéBusinessTech

Pourquoi la Banque centrale du Brésil bloque le projet de paiement via WhatsApp

AFP

La Banque centrale du Brésil a annoncé mardi qu’elle avait ordonné à Visa et Mastercard de suspendre leur projet de service de paiement numérique via la messagerie WhatsApp de Facebook, en raison de craintes pour la libre concurrence. Ce service de paiement avait été mis en place le 15 juin au Brésil, pays qui compte le deuxième plus grand nombre d’utilisateurs de WhatsApp au monde derrière l’Inde.

C’était la première fois que WhatsApp était utilisé comme moyen de paiement. Facebook entend rendre ce service progressivement disponible sur toute sa famille d’applications, y compris Instagram, et dans d’autres pays. Le géant des réseaux sociaux avait lancé son portefeuille « Facebook Pay » en novembre, en commençant par les Etats-Unis sur la plateforme principale et sur Messenger, son autre messagerie.

«Préserver un environnement concurrentiel adéquat»

Mais la Banque centrale du Brésil, qui régule les systèmes de paiement, a annoncé la suspension du service sur WhatsApp pour une durée indéterminée. « La raison de la décision de la banque centrale est de préserver un environnement concurrentiel adéquat, en assurant l’interopérabilité, la rapidité, la sécurité, la transparence et le caractère ouvert et économique du système de paiement », a expliqué l’institut d’émission.

La banque centrale a également exprimé son inquiétude quant à la confidentialité des données recueillies. WhatsApp est une messagerie cryptée de bout en bout, utilisée par plus de 1,5 milliard de personnes dans le monde tous les mois, d’après le cabinet Statistica.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
WhatsApp
Pourquoi la Banque centrale du Brésil bloque le projet de paiement via WhatsApp
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD
Deliveroo envisage de quitter l’Espagne, où les livreurs devront bientôt être salariés
Google
GAFAM: des résultats trimestriels à nouveau mirobolants malgré quelques nuages
Xavier Niel lance une OPA simplifiée sur les actions d’Iliad, retirant le groupe de la Bourse