ActualitéBusinessTech

Quantique : le fonds Quantonation boucle un premier closing de 20 millions d’euros

Les forces vives de l’écosystème français dans les technologies quantiques veulent monter en puissance dans la foulée de l’annonce du plan de 1,8 milliard d’euros présenté en janvier par Emmanuel Macron pour placer la France parmi les premiers pays à atteindre une souveraineté technologique dans ce domaine. Parmi les acteurs dans ce secteur prometteur, le fonds Quantonation a vu le jour en 2018 pour soutenir les start-up spécialisées dans les technologies quantiques.

Lancé par Charles Beigbeder et Christophe Jurczak, également fondateurs de la start-up Pasqal, qui développe un simulateur quantique permettant de manipuler jusqu’à 100 qubits fin 2021, ainsi qu’Olivier Tonneau, Quantonation a déjà réalisé une douzaine d’investissements en Europe et en Amérique du Nord. Ciblant l’ensemble des technologies quantiques, le fonds investit très tôt dans la vie des sociétés pour les épauler jusqu’à leur série A ou B. Dans certains cas, la structure va même jusqu’à co-créer des start-up aux côtés des entrepreneurs ou scientifiques, de la même manière qu’un start-up studio.

Investir dans «les futurs leaders mondiaux de ce secteur»

Pour décupler sa force de frappe, Quantonation annonce un premier closing de 20 millions d’euros via Audacia, société de gestion créée par Charles Beigbeder. Dans le cadre de ce financement, Quantonation a pu compter su soutien sur le soutien d’acteurs industriels et d’investisseurs institutionnels et privés. Ainsi, le groupe français Thales, la société de capital-risque britannique Draper Esprit ou encore des family offices comme Alpha Blue Ocean ont participé à l’opération.

Avec ce premier closing, Quantonation veut s’affirmer comme l’un des leaders mondiaux de l’investissement pour faire éclore les pépites de l’informatique quantique. «Les technologies quantiques sont en passe de révolutionner des pans entiers de l’économie. Ce premier closing est une étape importante pour le fonds Quantonation. Nous avons pour objectif d’investir dans une vingtaine de start-ups parmi lesquelles se trouvent les futurs leaders mondiaux de ce secteur», Charles Beigbeder, Christophe Jurczak et Olivier Tonneau, associés et fondateurs de Quantonation. Le fonds va notamment accompagner cette année la start-up française Pasqal, ainsi que la société britannique Kets (systèmes de distribution de clés quantiques) et l’entreprise suisse Qnami (microscopes à force atomique), dans leur processus de levée de fonds. Des investissements sont également prévus aux Pays-Bas et aux États-Unis dans les prochaines semaines.

Le quantique, la révolution à ne pas manquer

Derrière le terme de quantique, se cache un univers vaste et complexe qui doit permettre d’atteindre une puissance de calcul inédite. Et pour cause, la brique de base de cette technologie ne repose pas sur les bits, mais les qubits (bits quantiques). Contrairement aux bits des ordinateurs classiques qui ne peuvent se trouver que dans deux états, 0 ou 1, les qubits peuvent se trouver dans plusieurs états à la fois. De ce fait, avec cette superposition des états, il est possible d’effectuer plusieurs calculs à la fois, et ainsi de parvenir à des algorithmes capables de résoudre les problèmes les plus complexes.

A terme, le but est de créer l’ordinateur quantique universel, qui pourrait traiter des masses de données gigantesques et réaliser des opérations allant bien au-delà de notre imagination. Cette technologie serait notamment très utile dans le cadre d’une crise sanitaire comme l’épidémie de Covid-19, avec un développement de vaccins et de médicaments qui serait bien plus rapide qu’à l’heure actuelle. Avec son plan de 1,8 milliard d’euros, la France ne veut pas rater cette révolution et prévoit donc d’injecter 140 millions d’euros supplémentaires par an dans le quantique, contre 60 millions d’euros actuellement. Sur les cinq prochaines années, ce sont donc 200 millions d’euros par an qui seront consacrés aux investissement dans le secteur dans l’Hexagone.

Lire aussi : Les ambitions de la France dans le quantique

Bouton retour en haut de la page
Quantique : le fonds Quantonation boucle un premier closing de 20 millions d’euros
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD
Deliveroo envisage de quitter l’Espagne, où les livreurs devront bientôt être salariés
Google
GAFAM: des résultats trimestriels à nouveau mirobolants malgré quelques nuages
Xavier Niel lance une OPA simplifiée sur les actions d’Iliad, retirant le groupe de la Bourse