ActualitéBusinessInvestissementsLes levées de fondsRetail & eCommerceTech

Reconnaissance d’images: LTU lève 4,5 millions d’euros pour lutter contre la contrefaçon en ligne

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

LTU, spécialisé dans la reconnaissance visuelle de produits, lève 4,5 millions d’euros en série A auprès des fonds Alliance Entreprendre (Natixis), la caisse de Crédit Agricole de Pyrénées Gascogne, Grand Sud-Ouest Innovation et le fond MyWind, avec la participation des investisseurs historiques Olivier Gravet et Gilles Pingeot (Digital Packaging).

Lancé en 2018, LTU est né de la fusion de trois startups, à savoir ONprint, MyPack et Jastec France. La startup développe une plateforme SaaS permettant aux marques de contrôler la présence en ligne de leurs produits et de lutter contre la contrefaçon, en fournissant une sorte de carte identité aux produits. Concrètement, la solution de LTU génère une signature unique basée sur les caractéristiques visuelles d’une image ou d’un objet, qui optimise le temps d’identification des produits.

LTU propose également sa solution sous forme de licence déployable en local pour les grands comptes et dénombre parmi ses clients HP, Rexor ou encore Inapa. La startup parisienne s’adresse à de nombreux secteurs, notamment la santé ou encore la maintenance industrielle, et veut répondre présente face aux enjeux qu’ont provoqués la pandémie de Covid-19. En effet, la crise sanitaire a révélé des problèmes de contrefaçons de matériel médical comme les masques ou de médicaments

« LTU c’est la technologie de reconnaissance d’images la plus aboutie et la plus compétitive au niveau Européen. Ses concurrents sont essentiellement Israéliens et Américains. L’émergence d’une technologie de reconnaissance d’images souveraine européenne trouve une résonnance exacerbée dans cette période très particulière et nous sommes ravis de participer à son développement », commente Antoine Bodet d’Alliance Entreprendre.

LTU ambitionne désormais de développer son pôle R&D pour étendre la reconnaissance visuelle d’images et d’objets, notamment pour des pièces industrielles. La startup souhaite également renforcer son équipe de vente. 

LTU : les données clés

Fondateur : Olivier Gravet
Création : 2018

Siège social : Paris, France
Secteur : reconnaissance d’images 
Activité : génère une signature unique basée sur des caractéristiques visuelles d’une image


Financement : 4,5 millions d’euros en série A en mai 2020 auprès des fonds Alliance Entreprendre (Natixis), la caisse de Crédit Agricole de Pyrénées Gascogne, Grand Sud-Ouest Innovation et le fond MyWind, avec la participation des investisseurs historiques Olivier Gravet et Gilles Pingeot (Digital Packaging).

Bouton retour en haut de la page
Reconnaissance d’images: LTU lève 4,5 millions d’euros pour lutter contre la contrefaçon en ligne
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?
[Nominations] Capgemini, Teads, Linxo… Les nominations de la semaine
[Série A] Electra lève 160 millions d’euros pour déployer plus de 8 000 points de recharge d’ici 2030
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France
Quelle est la recette de DL Software pour réussir sa stratégie de Build Up?

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media