ActualitéAmérique du nordBusinessRetail & eCommerceTransport

Tesla Motors met ses brevets sur la place publique

Elon Musk, le patron de la compagnie Tesla Motors cherche à interpeller les grands acteurs de l’industrie automobile, et se place en libérateur du marché de la voiture électrique.

« Nous n’engagerons aucune poursuite contre ceux qui voudront de bonne foi utiliser notre technologie » a -t-il déclaré. La société californienne a décidé d’ouvrir ses brevets, pour « s’inscrire dans le mouvement open source ».

L’an passé, son modèle S de berline électrique haut de gamme a été vendu à plus de 17 000 exemplaires, pour un prix d’entrée démarrant à 70 000 dollars. Loin des objectifs affichés par le fondateur de PayPal : « Sachant que la production annuelle atteint 100 millions de modèles, pour un parc automobile mondial de 2 milliards de véhicules, Tesla Motors ne peut pas produire assez vite ses véhicules électriques pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre » a déclaré M. Musk

Fondée en 2003 en Californie et basé à Palo Alto, Tesla Motors emploie près de 3 000 personnes, dont les deux tiers sont dédiés à la chaîne de production. La société produit des moteurs électriques et des batteries pour Toyota et Daimler, qui possèdent 10% des parts de l’entreprise. Au dernier trimestre, l’entreprise a dégagé un chiffre d’affaires de 761 millions de dollars pour plus de 30 000 modèles écoulés.

 

Tags

Mathilde Hodouin

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Tesla Motors met ses brevets sur la place publique
Jeux vidéo: les résultats trimestriels d’Electronic Arts dépassent les attentes
La Silicon Valley résiste à la pandémie, affichant des profits insolents
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Copy link