ActualitéBusinessHealthcare

Tests ADN: 23andMe s’apprête à entrer en Bourse en fusionnant avec une filiale de Virgin Group

La société californienne spécialisée dans les tests ADN 23andMe annonce sa prochaine entrée en Bourse par le biais d’une fusion avec VG Acquisition Corp, une société d’acquisition de Virgin Group. Cette opération valorise la startup californienne à 3,5 milliards de dollars.

VG Acquisition Corp est une SPAC (Special Purpose Acquisition Company), filiale de Virgin Group lancée par le milliardaire Richard Branson, fondateur de Virgin Group. Les IPO via des SPAC sont de plus en plus courantes aux États-Unis puisqu’elles permettent à des société de faire leur entrée en Bourse sans être inquiétées de la tenue d’une offre publique initiale.

Révolutionner les soins de santé personnalisés

Lancé en 2006 par Linda Avey et Anne Wojcicki, 23andMe réalise des analyses génétiques approfondies à partir d’échantillons de salive. La startup vend des kits de tests au grand publique, permettant aux consommateurs d’étudier leur ADN et de se renseigner sur leurs potentiels problèmes de santé. Son ambition affichée est de révolutionner les soins de santé personnalisés et le développement thérapeutique grâce à la génétique humaine. 23andMe monétise également les données qu’elle collecte en les partageant avec des tiers, « de manière anonyme et agrégée, à des fins de recherche et d’affaires », précise la société. 

« Nous avons toujours pensé que les soins de santé doivent être axés sur le consommateur et nous avons une occasion unique de personnaliser l’ensemble de l’expérience à l’échelle, permettant aux individus d’être plus proactifs en ce qui concerne leur santé et leur bien-être », commente Anne Wojcicki, PDG de 23andMe. « Grâce à une approche génétique, nous croyons fondamentalement que nous pouvons transformer le continuum des soins de santé ».

900 millions de dollars

Dans le cadre de cette transaction, Anne Wojcicki et Richard Branson investissent chacun 25 millions de dollars et reçoivent l’appui des investisseurs historiques, à savoir Fidelity Management & Research Company LLC, Altimeter Capital, Casdin Capital et Foresite Capital, pour un montant total de 250 millions de dollars. Les actionnaires actuels de 23andMe détiendront 81% de la société une fois la fusion réalisée. « Le solde de trésorerie pro forma de la société combinée dépassera 900 millions de dollars à la clôture », indiquent 23andMe et Virgin Group.

Ce financement doit permettre à l’entreprise californienne de poursuivre ses efforts dans le développement de ses produits et de les démocratiser auprès du public. Pour rappel, 23andMe levait 250 millions de dollars en 2017 à l’occasion d’un tour de table mené par Sequoia Capital, puis 300 millions en 2018 et 85 millions de dollars en décembre dernier, portant son financement total à près de 900 millions de dollars.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Tests ADN: 23andMe s’apprête à entrer en Bourse en fusionnant avec une filiale de Virgin Group
[Made in océan Indien] Covid-19: comment les marketplaces se sont multipliées sur l’île Maurice
FinTech: Klarna s’apprête à clôturer un tour de table à 1 milliard de dollars
Cédric O annonce un investissement de 2,3 millions d’euros pour soutenir les écosystèmes régionaux 
[DECODE Quantum] A la rencontre de Jacqueline Bloch, Directrice de Recherche au CNRS
Facebook vs. Apple: le réseau social joue la défense des pubs ciblées et des PME
Navettes autonomes: le groupe français Transdev s’allie à Mobileye (Intel) et Lohr