ActualitéBusinessTransport

Uber prêt à racheter Free Now (Daimler/BMW) pour plus d’un milliard d’euros

Le géant des VTC Uber a proposé aux constructeurs automobiles Daimler et BMW de racheter leur service de mobilité commun Free Now, son concurrent européen, pour plus d’un milliard d’euros, selon le média allemand Manager Magazin.

Lancé en février 2019 par BMW et Daimler, Free Now est un concurrent direct d’Uber et a déjà acquis des startups européennes en vogue dans le secteur de la mobilité, à l’instar MyTaxi, Beat, Clever Taxi ou encore du Français Kapten. Depuis le 22 septembre 2020, le service français (anciennement Chauffeur Privé) a fusionné avec Free Now, au niveau technique et commercial. Kapten appartenait déjà à Daimler depuis 2017 et avait su déployer ses services en France, à Londres et au Portugal.

Offrir une participation à Uber?

Le secteur de la mobilité étant lourdement touché par les mesures de confinement liées à la pandémie, cet accord pourrait bien séduire les deux constructeurs allemands. «La crise qui se profile mine notre modèle économique», indiquait déjà Marc Berg, le CEO de Free Now, en avril dernier. «Les défis posés par le Covid-19 inciteront les acteurs du secteur de la mobilité à se concentrer plus que jamais sur leur rentabilité».

Si Daimler était prêt à vendre Free Now, le directeur général de BMW, Oliver Zipse, préfèrerait quant à lui offrir à Uber une participation, toujours selon Manager Magazin. Pour rappel, Daimler a déjà collaboré avec Uber, notamment dans le cadre d’un partenariat signé en 2007 engageant le constructeur automobile à fournir des voitures autonomes à Uber. 

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA. Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Uber
Uber prêt à racheter Free Now (Daimler/BMW) pour plus d’un milliard d’euros
[DECODE Quantum] A la rencontre de Valentina Parigi
FinTech : Bling lève 10 millions d’euros pour exporter son service de cash-on-demand
Netflix, Amazon… : le gouvernement britannique veut réguler les plateformes comme les chaînes de télévision
Après Instagram, Facebook mise sur WhatsApp pour assouvir ses ambitions dans l’e-commerce
Le ciblage publicitaire en ligne, au cœur du modèle économique des géants de la Tech, décrié en Europe
Le programme français Blast sélectionne 20 projets de startups dans l’aérospatial et la défense