ActualitéDecode BusinessTV

Uptale veut démocratiser la formation immersive en réalité virtuelle

La formation continue n’a cessé d’évoluer ces dernières années, chaque entreprise cherchant à mettre en place les solutions les plus optimales. Après le présentiel ou encore l’e-learning, place à la formation immersive en réalité virtuelle.

C’est justement le créneau sur lequel s’est positionné Uptale. « Uptale est une plateforme sur laquelle on peut créer des formations immersives de mise en situation. On va partir de contenus réels, des photos, des vidéos 360, sur lesquelles on rajoute une surcouche intéractive, pédagogique », explique Dwayne Iserief, COO d’Uptale.

Formation & prévention

Par exemple, un salarié ou un futur collaborateur peut être mis dans la peau d’un vendeur ou d’un client. Cette plateforme peut aussi être utilisée pour faire de la prévention. À l’image de Schneider Electric qui se sert de cette solution pour former ses collaborateurs aux risques de sécurité dans ses usines. «Du coup, aujourd’hui, il y a un casque de réalité virtuelle disponible à l’entrée des usines. Et cela libère du temps aux managers pour se consacrer à d’autres tâches ».

Fondée il y a un an et demi, la start-up Uptale revendique une cinquantaine de clients et 150 utilisateurs actifs de la solution.

Innocentia Agbe

Journaliste chez FrenchWeb / Le Journal des RH - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Uptale veut démocratiser la formation immersive en réalité virtuelle
Cumul.io lève 3,5 millions d’euros auprès d’Axeleo Capital, LRM et SmartFin
Facebook
États-Unis: après les élections, Facebook reste confronté à la désinformation à grande échelle
Données: comment l’UE veut faire de l’Europe un centre d’innovation rivalisant avec les États-Unis et la Chine
Face à la contrefaçon, Amazon lance son programme IP Accelerator pour les PME européennes
Nicolas Brusson (BlaBlaCar) : « Le covoiturage peut absorber 90% de la demande de gare routière »
Pourquoi Dassault Systèmes met la main sur la startup américaine NuoDB