ActualitéMarketing & Communication

[LeWeb’11] Web, mobile… Twitter fait peau neuve !

Web et mobile, la plateforme de microblogging a dévoilé hier sa nouvelle interface. Introduite à l’ensemble des utilisateurs dans les semaines à venir, cette refonte s’appliquera aussi bien à la plateforme web qu’aux applications Android et iPhone.

Sur son blog officiel, Twitter explique l’objectif de cette opération : « Simplifier le design pour qu’il soit plus facile que jamais de suivre ce qui nous tient à coeur ».

Premier changement : le flux principal se trouvera désormais à droite et non à gauche. Puis, de manière générale, la nouvelle interface s’organisera autour de trois axes majeurs :

  • L’accueil : où l’on peut suivre le flux chronologique des tweets postés par ses contacts.
  • Le bloc « Connecter » : qui permet de lancer une conversation et qui résume les interactions avec d’autres membres et les principales nouveautés.
  • Et enfin, le bloc « Découvrir » : un volet dédié à la présentation des sujets chauds du moment et qui regroupe donc les recherches ciblées faites à l’aide des hashtags.

Parallèlement, il sera désormais possible de visualiser directement les photos et vidéos accompagnant les tweets, sans avoir besoin d’ouvrir une autre page.

Enfin, dans une vidéo de présentation, Twitter annonce le déploiement d’autres nouveautés dans les semaines à venir.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
[LeWeb’11] Web, mobile… Twitter fait peau neuve !
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer