ActualitéBusinessTelecom

Xavier Niel lance une OPA simplifiée sur les actions d’Iliad, retirant le groupe de la Bourse

Xavier Niel, actionnaire de contrôle d’Iliad, lance une offre publique d’achat simplifiée sur les actions du groupe afin de le retirer de la Bourse. Cette offre sera au prix de 182 euros par action, représentant une prime de 61% sur le cours de clôture du 29 juillet 2021. La maison-mère de Free annonce également la mise en place d’un comité ad hoc composé majoritairement de membres indépendants et la désignation du cabinet BM&A en qualité d’expert indépendant.

« J’ai fondé Iliad en 1999 et je suis très fier du parcours du groupe et de la valeur créée pour tous les actionnaires », explique Xavier Niel. « Désormais, la nouvelle phase de développement d’Iliad exige des transformations rapides et des investissements significatifs qui seront plus aisément menés à bien en tant que société non cotée. Notre ambition pour Iliad nous pousse à accélérer son développement pour en faire un leader des télécommunications en Europe. »

Sécuriser «l’indépendance stratégique d’Iliad»

Cette offre est initiée par HoldCo II, une société contrôlée par Xavier Niel, lequel détient 70,6% du capital et 78,7% des droits de vote du groupe. Le fondateur du groupe veut ainsi en faire une entreprise privée qui ne souffrira plus de rendre des comptes aux actionnaires. Le Conseil d’administration d’Iliad a accueilli favorablement et à l’unanimité le projet d’offre publique simplifiée.

« Les dirigeants d’Iliad accueillent très favorablement cette nouvelle marque de l’engagement de Xavier Niel. Cette opération sécurise l’indépendance stratégique d’Iliad et la poursuite sereine de notre plan de développement reposant sur des investissements importants dans la 5G et la fibre », commente Thomas Reynaud, directeur général d’Iliad.

Cette option a également été adoptée par Patrick Drahi, le milliardaire à la tête du groupe de télécoms et de médias Altice Europe, qui a lancé une OPA en novembre dernier afin de retirer le groupe de la Bourse d’Amsterdam où il est coté. Pour rappel, Patrick Drahi a fondé Altice Europe en 2001, qui regroupe notamment les marques SFR, RMC ou encore BFM, et en est toujours l’actionnaire majoritaire. En se retirant de la Bourse, Altice Europe souhaite notamment pouvoir gérer sereinement le remboursement de sa dette, qui s’élevait à 29 milliards d’euros en juin dernier.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA. Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Xavier Niel lance une OPA simplifiée sur les actions d’Iliad, retirant le groupe de la Bourse
Patrick Drahi
Altice (SFR) s’offre l’opérateur français Coriolis pour 415 millions d’euros
google
Censure: pourquoi l’emprise d’Apple et Google sur l’économie mobile menace les droits humains
OVHcloud entame son IPO à la Bourse de Paris
Marketing, développement, fonctions commerciales…: quels sont les salaires dans le digital?
Apple s’oppose à l’arrivée de France Digitale dans la procédure judiciaire lancée par l’État
Live shopping: qui est Whatnot, la nouvelle licorne californienne financée par Google, a16z et Y Combinator?