ActualitéLes levées de fondsStartup

Zenpark lève 300 000 euros pour son service de parking partagé

Zenpark vient de boucler un premier tour de table de 300 000 euros auprès d’investisseurs privés et de Pole Capital. Nouveau service lancé fin mars, Zenpark propose d’optimiser l’utilisation des places de parking non occupées mais normalement inaccessibles aux autres automobilistes.

Les propriétaires de places de parking inutilisées durant une partie de la journée peuvent partager ces places auprès des abonnés Zenpark (environ 50€/mois). L’offre de Zenpark s’adresse notamment aux grandes surfaces, aux hôtels, aux administrations publiques ou simplement aux bailleurs immobiliers désireux de trouver de nouvelles sources de revenus.

Les abonnés reçoivent en contrepartie une télécommande leur permettant d’accéder à toutes les places de parking réservées par le réseau Zenpark.

Créé en 2011 par Fabrice Marguerie (ex-Tuneo) et William Rosenfeld (ex-Eileo), deux pioniers du Web et de l’auto-partage, Zenpark avait bénéficié du soutien d’Oséo et du Centre Francilien de l’Innovation, de Scientipôle Initiative et de Paris Incubateurs.

Pour l’instant disponible à Paris et bientôt à Strasbourg, le service devrait utiliser les fonds levés pour développer son réseau de partenaires professionnels et ainsi se démarquer d’autres services existants comme Carking, Parkadom ou encore MobyPark, plus axés sur les partenaires particuliers.

Zenpark_FrenchWeb

 

Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Zenpark lève 300 000 euros pour son service de parking partagé
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler
Instacart se sépare de 1 900 employés dont 10 travailleurs syndiqués