ActualitéStartup

[Zoom] Buzzdoes, la start-up gagnante de la « Lady Pitch Night »

La première compétition européenne entre startups ayant au moins une femme dans l’équipe fondatrice s’est tenue la semaine dernière à Issy-les-Moulineaux. Organisée par La Cantine (Silicon Sentier), Orange et Girls in Tech, la compétition a mis à l’épreuve 5 startups différentes. Le jury était entre autre composé de Gilles Babinet (CNNum), Catherine Barba (CEO et fondatrice de Malinea et eCashstore),  et Simone Brummelhuis (CEO et fondatrice de The Next Web).

Cette année, le gagnant est Buzzdoes, une jeune pousse israélienne qui a développé un outil de marketing viral pour les développeurs d’applications mobiles, qui permet de transformer les utilisateurs en distributeurs.

Buzzdoes se voit récompensé d’une place pour LeWeb 2012, et d’une certaine notoriété qui va l’aider à se développer.

Entretien avec Lina Bachar Kirshon, co-fondatrice et CTO de Buzzdoes

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Si je ne me trompe pas, Buzzdoes a déjà levé un peu d’argent (750’000 USD) en début d’année… Tout a l’air de bien se passer pour eux. Pas un marché facile ceci dit et une promesse que j’ai déjà entendue maintes fois. Mais comme ils prennent seulement un pourcentage sur les ventes supplémentaires et rien d’autre, je vais quand même les essayer ;)

Bouton retour en haut de la page
[Zoom] Buzzdoes, la start-up gagnante de la « Lady Pitch Night »
Brevets télécoms: Ericsson et Samsung règlent un important litige
Bill.com rachète la startup Divvy pour 2,5 milliards de dollars afin de gérer les dépenses des PME
Facebook
Facebook: la suspension de Donald Trump relance le débat de l’auto-régulation des réseaux sociaux
Bouygues Telecom
5G: Bouygues Telecom va recevoir 350 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement
Twitter
Twitter lance une « boîte à pourboires » pour fidéliser les influenceurs
[BOOTSTRAP] Comment les entreprises qui bootstrappent s’adaptent elles à la crise?