Visionary Marketing - 2min

[2min pour comprendre] Stratégie digitale, les secteurs sont-ils tous égaux?

La transformation digitale est un terme très en vogue, utilisé la plupart du temps  pour parler des simples capacités techniques de l’entreprise, de ses employés, voire même de la refonte de son site Web. Il s’agit pourtant d’un concept puissant pour peu qu’on le comprenne bien. Qu’est-ce qui sous-tend la transformation digitale? Quel est son but, à quoi sert-elle? Est-elle inéluctable?

Dans cette série vidéos, Yann Gourvennec de Visionary Marketing répond à 12 questions fondamentales de la transformation digitale en les illustrant d’exemples et d’anecdotes issues du terrain.

Comment je l’ai expliqué dans la vignette vidéo sur les mythes et réalités de la transformation digitale, certains secteurs sont plus ou moins touchés et plus ou moins rapidement. En fait, l’économie est toujours une question de temps. A la base, un marché se stabilise ou se fragmente ou se concentre toujours à peu près selon les mêmes règles. Quand un marché mûrit, Il a tendance à se contracter autour de qu’on appelle « la règle de 3». C’est à dire un oligopole de 3 fournisseurs principaux qui représente l’essentiel de l’offre du marché. Tant qu’on a plus que 3 acteurs sur un marché cela veut dire, en général, que c’est un marché immature et que la concentration arrivera plus tard. Il est des secteurs qui mûrissent depuis de nombreuses années et où la transformation digitale est déjà une vieille histoire.

Prenons la banque par exemple. J’ai travaillé il y a déjà 20 ans dans la banque sur Internet. 20 ans plus tard, l’immense majorité des utilisateurs utilise Internet pour regarder leur compte et la fréquentation des agences est en forte baisse. Le problème, c’est qu’en France, nous avons toujours un nombre d’agences par habitant qui est trop élevé: le troisième plus important d’Europe après l’Espagne et Chypre. Il n’y a pas besoin d’être grand clerc pour comprendre que beaucoup d’agences vont devoir fermer, d’ailleurs le mouvement a commencé cette année. En Angleterre, depuis les années 90, c’est la moitié des agences qui a déjà fermé.

Certains secteurs sont donc dans une phase de maturité plus ou moins avancée. La banque, qui mijote depuis 20 ans sur un marché artificiellement ralenti par la réglementation, est désormais face à un mur de transformation impérieux qui va obliger le secteur à former massivement ses employés, à les faire évoluer dans leur métier pas seulement les former au digital mais les former à de nouveaux métiers et les faire évoluer vers des fonctions commerciales et mettre les commerciaux sur le terrain; et comme les commerciaux sur le terrain vont avoir besoin de digital, le terme de transformation digitale a un sens, mais cette transformation est avant tout une transformation métier. Tous les secteurs n’en sont pas là cependant, certains sont moins mûrs que d’autres, cela dépend aussi du niveau de concurrence, de déréglementation, et du niveau de digitalisation.

 

Tags

FrenchWeb

Pour contacter la FrenchWeb, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This