ActualitéEuropeNiceStartupTechTransport

Conztanz: «Sophia Antipolis est un écosystème d’ingénieurs très qualifiés»

Conztanz est une entreprise basée à Sophia Antipolis qui édite des logiciels et des solutions numériques, notamment de business intelligence, pour le secteur aérien afin de proposer de nouveaux services. La société a levée cet été 2 millions d’euros auprès d’A Plus finance et Pléiade Venture. Entretien avec Bertrand Kientz, CEO de Conztanz. Il revient pour FrenchWeb sur le business pôle de Sophia Antipolis.

FrenchWeb : Vous êtes basés à Sophia Antipolis, que vous apporte cette région ? 

Bertrans-Kientz-2015Bertrand Kientz : Un accueil, un environnement de qualité : incubateur, CCI international, réunions à thème, et d’autres start-up dynamiques, dont certaines dans le même domaine, donc un moyen de « chasser en meute » au Business pole de Sophia Antipolis , du conseil de la part d’équipes Côte d’Azur.

Un écosystème d’ingénieurs multi-nationaux, très qualifiés, travaillant dans des SSII. Et des start-up autour de Amadeus, donc du sourcing aisé pour des projets internationaux pointus avec l’attractivité traditionnelle de Sophia Antipolis pour les jeunes ingénieurs de qualité.

Ce qui pourrait être amélioré concerne une démarche en cours d’organisation pour que cela soit plus compacte avec la French Tech. La région dispose en effet de (trop) nombreuses structures et associations pour les start-up.

FrenchWeb : Comment est né Conztanz ?

Bertrand Kientz, CEO de Conztanz: C’est une réflexion commune avec mes deux co-fondateurs, issus d’Air France pendant que moi j’étais chez Amadeus. Nous avions la conviction d’une absence d’acteurs compétents permettant de re-donner aux airlines leur agilité de service :

  • compiler les données sur leurs voyageurs (CRM) et leur expérience/contexte (PSS externe comme Amadeus ou Sabre)
  • les utiliser à bon escient (big data,logique d’évènement) sur tous les canaux d’interaction avec lui (mobile,site web, machines libre service, panneaux d’information a l’aéroport…)

 

L’idée est de fonder avec des candidats – au départ d’Air France IT – une société d’experts qui fournisse dans un premier temps un support/consulting, puis des outils d’intégration, et des logiciels innovants.

FrenchWeb : Quels sont vos objectifs dans les prochains mois ?

Bertrand Kientz : Au-delà de la notoriété déjà bonne chez les petites compagnies aériennes en Europe, la conquête de clients plus gros dans les marchés dynamiques à savoir les Émirats et l’Asie. L’acquisition de premières références dans les aéroports proches et l’embauche de 5 a 10 personnes, essentiellement en R&D.

Tags

Louis Texier

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This