ActualitéAmérique du nordBusinessInvestissementsLes levées de fondsStartupTech

40 millions de dollars pour la catapulte spatiale de SpinLaunch

Le montant

La start-up américaine SpinLaunch, qui développe des lancements spatiaux par catapulte, a bouclé un tour de table de 40 millions de dollars. Pour cette opération, la société s’est entourée d’investisseurs prestigieux, à l’image de GV (ex-Google Ventures), le fonds d’investissement de la firme de Mountain View, d’Airbus Ventures, le fonds de capital-risque de 150 millions de dollars créé par l’avionneur européen, et de Kleiner Perkins Caufield & Byers.

Le marché

Fondée en 2014 par Jonathan Yaney, SpinLaunch ambitionne de révolutionner le secteur spatial en supprimant la principale contrainte pour envoyer des satellites ou des équipages dans l’espace : les fusées très gourmandes en carburant. SpaceX, la firme d’Elon Musk, a proposé une première solution pour réduire les coûts avec son lanceur réutilisable Falcon 9, qui a permis au patron de Tesla de prendre une avance technologique importante sur la concurrence, mais SpinLaunch estime être en mesure de franchir un pallier supplémentaire. Comment ? En créant une machine, à mi-chemin entre fronde et catapulte. L’idée avait un temps intéressé Jeff Bezos, le patron de Blue Origin, mais l’avait rapidement écartée, estimant sa réalisation trop complexe.

Au lieu d’avoir recours au carburant, la société californienne veut utiliser l’énergie cinétique, générée par un courant électrique, pour générer une accélération suffisante afin de faire tourner un lanceur à plus de 8 000 km/h pour le propulser vers l’espace. De cette manière, placer des satellites en orbite deviendrait moins coûteux et plus simple. En revanche, à une telle vitesse, difficile d’imaginer pouvoir envoyer des hommes dans l’espace… L’entreprise pourrait proposer des lancements à 500 000 dollars et serait en mesure d’effectuer plusieurs tirs par jour. Pour l’heure, envoyer un satellite dans l’espace coûte plusieurs millions de dollars.

Les objectifs de la Start-up

Ce tour de table doit permettre à SpinLaunch d’accélérer son développement pour concevoir un prototype fonctionnel. La société américaine vise un premier lancement en 2022.

SpinLaunch : les données clés

Fondateur : Jonathan Yaney
Création : 2014
Siège social : Sunnyvale (Californie)
Activité : lancements spatiaux par catapulte
Financement : 40 millions de dollars en juin 2018

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA

2 commentaires

  1. La vitesse orbital minimal à atteindre une fois dans l’espace c’est 7,7km/s (27720km/h). Curieux de savoir comment ils comptent atteindre cette vitesse en commençant au sol à 8000km/h en ayant 100km d’atmosphère à traverser (et encore 100km à faire dans l’espace).

    1. C’est simple, il suffit de multiplier sa vitesse par trois, soit considérablement moins que pour passer de un à cent kilomètres heures par exemple

Bouton retour en haut de la page
40 millions de dollars pour la catapulte spatiale de SpinLaunch
Après la « hype », quel avenir pour les NFT?
Amazon s’ancre un peu plus en Inde avec un fonds de 250 millions de dollars pour les startups
tiktok
Face aux pressions de Pékin, les géants de la Tech s’engagent à respecter la concurrence
Imagerie médicale: le Français Imageens lève 1,2 million d’euros auprès d’Anaxago
Alors que le Royaume-Uni se déconfine, Deliveroo anticipe une décélération de sa croissance
Facebook: l’UE enquête sur la fuite des données de plus de 530 millions d’utilisateurs